Down In Paris – Explorer les méandres de son âme dans un Paris nocturne

Down In Paris : Richard, cinéaste d’une quarantaine d’années gagné par une crise d’angoisse inexpliquée, lâche son tournage en cours et se livre à une déambulation dans un Paris nocturne, à la recherche de réponses, de réconfort et d’inspiration. Au cours de cette nuit blanche, au hasard des rencontres, parfois chaleureuses, parfois inquiétantes, croisant figures étrangères, corps inconnus ou visages familiers, Richard va affronter ses peurs et questionner ses désirs profonds… jusqu’au petit matin. 

Down In Paris | Optimale Distribution
Down In Paris | Optimale Distribution

Down In Paris

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation du franco-britannique Antony Hickling qui s’est aussi donné le rôle principal. Il a écrit le scenario avec Pierre Guiho et Raphaël Bouvet. Ce drame française est disponible le 2 mars 2022 en salle.

Déambuler dans les rues de Paris

Cette histoire est plutôt prenante. On va voir Frédéric déambuler dans les rues nocturnes de Paris à la recherche de lui-même. Il vient de se rendre compte que l’inspiration est partie et il va donc vouloir se retrouver. C’est en quelque sorte une auto-thérapie. La mise en introduction est bien faite, ce qui est capital. On cerne rapidement le personnage et tous les enjeux qui l’entourent. Même si on se dit que le fait de douter sur son côté artiste peut être superficiel, Antony Hickling arrive tout de même à nous prendre au jeu.   

C’est sûrement dû au panorama vraiment varié qui nous va nous être proposé. La trame n’est pas du tout linéaire. Cet homme va faire de nombreuses rencontres. Malheureusement, elles ne vont pas être tout de qualité égale. Certaines sont vraiment excellentes et émulsionnent le spectateur. On pense notamment à l’Anglaise croisée dans un bar ou encore à l’homme du grec joué par l’excellent Jean-Christophe Bouvet. Ces personnages secondaires vont permettre à Frédéric de se remettre en question. Des passages vraiment intéressants, car il y a un vrai aspect psychologique. Notre personnage est bien approfondi et évolue.   



Down In Paris | Optimale Distribution
Down In Paris | Optimale Distribution

J’aime cet article de Down In Paris

Pour rentrer dans la psychologie d’un réalisateur en échec

En revanche, les rencontres manquent un peu de liant. Il y a notre protagoniste principal, mais cela ne suffit pas à éviter une cassure entre chaque passage. Ça se ressent aussi à cause de certains moments qui sont un peu moins bons. En effet, le style peut beaucoup varier d’une séquence à l’autre. Par exemple, l’église ou le club sont quand même assez spéciaux. Ils ne vont pas forcément bien se raccorder au reste. On a l’exploration d’un personnage complexe aux multiples facettes, mais manquant un peu homogénéité. 

Il faut reconnaître tout le même que l’acteur principal est vraiment excellent. Antony Hickling arrive à sortir une grande performance. D’autant plus impressionnant que c’est lui qui réalise. Il est au four et au moulin. On prend donc un plaisir à creuser avec lui sa personnalité dans les rues nocturnes de Paris malgré quelque désappointement. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :