La Vraie famille – L’amour d’une mère dépasse les liens du sang

La Vraie famille : Anna, 34 ans, vit avec son mari, ses deux petits garçons et Simon, un enfant placé chez eux par l’Assistance Sociale depuis l’âge de 18 mois, qui a désormais 6 ans. Un jour, le père biologique de Simon exprime le désir de récupérer la garde de son fils. C’est un déchirement pour Anna, qui ne peut se résoudre à laisser partir celui qui l’a toujours appelée « Maman ». 

La Vraie famille | Le Pacte
La Vraie famille | Le Pacte

La Vraie famille

Note : 4.5 sur 5.

C’est le second long métrage de Fabien Gorgeart après Diane a les épaules. Pour écrire le scénario, il s’est inspiré de sa jeunesse où ses parents ont accueilli un enfant qui est resté chez eux de dix-huit mois à six ans. La Vraie famille a été primé au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2021 avec le Valois du jury et Valois de la Meilleure actrice pour Mélanie Thierry. Ce drame français est disponible le 16 février 2022 en salle.

Une famille d’accueil va subir sa première séparation

En France, il faut savoir qu’être famille d’accueil est considéré comme une activité professionnelle. Il résulte donc qu’une rémunération est reversée pour chaque enfant accueilli. Cela n’empêche cependant pas qu’un lien fort se crée au sein de ces foyers provisoires. Les familles hébergent à leur domicile des jeunes en difficultés en général pour une longue durée. Elles accueillent au quotidien près de 85 000 enfants et jeunes majeurs. Les assistants familiaux sont environ 45.000. 

On est donc plongé au cœur de cette famille composée de deux parents et trois enfants dont un en situation d’accueil depuis plusieurs années. Alors que pour eux, il n’y avait pas de doute sur la force des liens familiaux, les lignes vont bouger. Le père naturel veut reprendre son enfant et cela va tout perturber. Alors que cet enfant était leur premier accueilli, cette famille va avoir des difficultés à accepter la situation. C’est plus particulièrement le cas d’Anna. Tout le film va être vu par son regard. 



La Vraie famille | Le Pacte
La Vraie famille | Le Pacte

J’aime cet article de La Vraie famille

Et le déchirement va être brutal

Être dans sa tête va permettre de comprendre son déchirement. Elle a du mal à accepter que cet enfant, qui l’appelle “Maman”, va partir. Un trouble émotionnel qu’elle n’arrive pas à contenir. C’est très touchant voir cela. Malgré tout, il faut savoir garder la tête froide et se rendre compte que ses actes ne sont pas toujours cautionnables. On tombe donc dans l’aspect égoïste de l’amour. Vouloir garder l’être aimé auprès de soi-même si ce n’est pas dans son intérêt. Par son regard, on va donc voir le père biologique sous le pire des jours. Forcément, son opinion est biaisée. Elle a envie de le voir de façon négative comme pour justifier ses actions pour l’éloigner.   

Mélanie Thierry est parfaite dans ce rôle. Elle transmet tellement de force émotionnelle. Sa récompense à Angoulême est pleinement méritée. À ses côtés, Lyes Salem impressionne aussi. Son personnage est beaucoup plus posé. Il va apporter un équilibre important. Même s’il va être plus discret, on apprécie ce qu’apporte Félix Moati. On est aussi bluffé par les performances des trois enfants avec en premier Gabriel Pavie qui joue Simon.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :