Les Jeunes amants – Malgré une grande Fanny Ardant ça ne match pas

Les Jeunes amants : Shauna, 70 ans, libre et indépendante, a mis sa vie amoureuse de côté. Elle est cependant troublée par la présence de Pierre, cet homme de 45 ans qu’elle avait tout juste croisé, des années plus tôt. Et contre toute attente, Pierre ne voit pas en elle “une femme d’un certain âge”, mais une femme, désirable, qu’il n’a pas peur d’aimer. A ceci près que Pierre est marié et père de famille.

Les Jeunes amants | Diaphana Distribution
Les Jeunes amants | Diaphana Distribution

Les Jeunes amants

Note : 2.5 sur 5.

C’est une réalisation de Carine Tardieu qui a fini un projet commencé par son amie Sólveig Anspach, décédée en aout 2015. Le scénario d’origine a été écrit par YAO. Cette comédie dramatique française est disponible le 2 février 2022 en salle.

Une différence d’âge mal exploitée

La romance proposée n’est pas comme les autres, et pour une simple raison, elle va unir un homme de 45 ans avec une femme de 70 ans. Une différence d’âge qui ne va pas laisser tout le monde indifférent. Avoir 25 ans d’écart n’est en soi pas un problème, mais cela surprend. Cela devient par contre gênant quand l’homme est marié. Ce sont tous ces éléments qui font monter la sauce.   

En réalité, cette donnée de l’âge qui paraît si importante au début pour le spectateur, se révèle l’être beaucoup moins dans l’application. Concrètement, à part quelques points, cette romance aurait été avec une femme de 45 ans, ça n’aurait pas changé grand-chose. La problématique sociale que pourrait entraîner cette différence est totalement survolée. Ça semble pourtant être un des aspects qui pourraient poser le plus de problèmes. C’est abordé, mais de façon tellement rapide que cela surprend. L’impact de l’âge sur la relation est plus présent, mais surtout sur la fin. Sans doute afin de donner un nouvel élan à l’intrigue.   



Les Jeunes amants | Diaphana Distribution
Les Jeunes amants | Diaphana Distribution

J’aime cet article de Les Jeunes amants

Même si Fanny Ardant brille

Les Jeunes amants met beaucoup trop de temps à démarrer. Il faut plus de la moitié du film pour commencer à rentrer dans le dur du sujet. Forcément, le temps n’étant pas illimité, la suite va être à un rythme beaucoup plus rapide. Tout va se bousculer un peu trop rapidement. Cela donne donc l’impression d’un mauvais équilibrage. Ce qui est dommage, car quand la relation se développe, c’est intéressant. L’essence même de l’amour est bien retranscrite. Dommage qu’on ne le ressente pas plus. Les émotions provoquées vont donc être limitées.    

Un déséquilibre qui se sentira aussi au niveau du casting. Fanny Ardant est sans surprise grandiose. Elle incarne le rôle parfaitement. Par contre, autant Melvil Poupaud est à l’aise globalement, par contre, lors des passages plus émotionnels, ce n’est pas trop ça. Il n’a pas l’air d’y croire. Le casting secondaire est d’une belle qualité avec Cécile de France et Sharif Andoura, vu récemment dans L’Homme de la cave. À noter la présence de Sarah Henochsberg qui est la même semaine dans un second à l’écran, Arthur Rambo.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :