Super-héros malgré lui – La Bande à Fifi en perte de vitesse

Super-héros malgré lui : Apprenti comédien en galère, Cédric décroche enfin son premier rôle dans un film de super-héros. Un soir, alors qu’il emprunte la voiture de tournage, il est victime d’un accident qui lui fait perdre la mémoire. A son réveil, vêtu de son costume de justicier et au milieu des accessoires du film, il est persuadé d’être devenu le personnage du film avec une mission périlleuse à accomplir. Mais n’est pas héros et encore moins super-héros qui veut… Et encore moins Cédric. 

Super-héros malgré lui | StudioCanal
Super-héros malgré lui | StudioCanal

Super-héros malgré lui

Note : 2 sur 5.

C’est une réalisation de Philippe Lacheau, et toujours avec la bande à Fifi, Elodie Fontan, Tarek Boudali et Julien Arruti. Il a écrit le scénario avec son équipe habituel composée de Pierre Dudan (II), Pierre Lacheau et Julien Arruti. Cette comédie française est disponible le 2 février 2022 en salle.

La bande à Fifi fatigue un peu

Après être devenu baby-sitter ou encore donneur d’alibi, cette fois Philippe Lacheau va être un faux super-héros. Cela se prête facilement à sourire et aurait pu être une bonne base pour revoir cette bande d’amis sur une de leurs histoires originales après le décevant 30 jours max en 2020. Un retour que l’on peut considérer comme raté. On en attend peut-être trop d’eux tellement ils nous ont fait rire par le passé. Le charme a de plus en plus de mal à opérer.    

Avant, leur grain de folie faisait souvent mouche. On se rappelle des fous rires grâce à Babysitting. Cette fois, les sketchs sont très exagérés en plus d’être prévisibles. Il n’y a aucun étonnement tant on les voit venir de loin. Quand ils en tiennent un, ils vont le refaire plusieurs fois de suite. C’est assez désagréable à force, car on sent le manque de créativité. Pour la première fois, les blagues de mauvais goût vont faire leur apparition. Cela sent une difficulté dans le renouvellement.    



Super-héros malgré lui | StudioCanal
Super-héros malgré lui | StudioCanal

J’aime cet article de Super-héros malgré lui

Et abuse des super-héros

Le film parlant de super-héros, on va bien entendu avoir beaucoup de références aux univers tels que Marvel ou DC. Malheureusement, c’est trop présent. Au lieu d’être subtile et de temps en temps, comme c’était le cas dans les autres films, là on va être noyé dessous. Même dans les musiques cela va se ressentir. Même pour quelqu’un aimant le monde des super-héros, ça peut être un peu fatigant. Heureusement que cette comédie ne dure que 1h22.   

Ne soyons pas trop sévère, car il y a quand même quelques rires présents. Cette fois, on peut remercier Julien Arruti qui est génial. Ses moments où il divague son juste génial. Comme quoi la formule de la bande à Fifi n’est pas encore morte. Le reste est un peu plus décevant. Tarek Boudali arrive encore à faire sourire avec quelques répliques, mais c’est plus compliqué pour Philippe Lacheau. Quant à Élodie Fontan, elle tente un personnage à contre-pied, mais ça ne fonctionne pas trop.    

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :