Introduction – Hong Sang-Soo concis et poétique

Introduction : Youngho cherche à se frayer un chemin entre son rêve de devenir acteur et les attentes de ses parents. Alors que sa petite amie part étudier à Berlin, le jeune homme y voit l’occasion d’un nouveau départ.

Introduction | Copyright Jeonwonsa Film Co.Production
Introduction | Copyright Jeonwonsa Film Co.Production

Introduction

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de Hong Sang-Soo dont le dernier film, La Femme qui s’est enfuie, lui avait fait obtenir l’Ours d’Argent du Meilleur réalisateur à la Berlinale 2020. Pour le scénario d’Introduction, il a remporté l’Ours d’Argent du Meilleur scénario à la Berlinale 2021. Ce drame sud-coréen est disponible le 2 février 2022 en salle.

La beauté se cache dans la simplicité

Ce film va être d’une efficacité redoutable. Dire qu’il dure à peine plus d’une heure, et il en raconte plus que d’autres en faisant le double. Une performance assez remarquable pour être souligné. On va donc être centré sur ce jeune homme et différents problèmes que l’on peut rencontrer dans une vie. Cela va aller de sa relation avec ses parents, en passant par l’amour et bien entendu sa volonté d’être acteur. Les trois étant en interaction.

Malgré son rendement impressionnant, sa durée reste véritablement trop courte. Ce qui nous est dit est prenant, on aurait donc voulu en savoir plus. Le potentiel est bel et bien présent. En réalité, Introduction porte bien son nom, car elle présente sans développer ni conclure. Un concept en soi, on peut dire. Ce drame soulève tant d’interrogations auxquels on aurait aimé répondre, mais ce n’est pas possible. On va donc passer notre temps à supputer en regrettant ne pas avoir plus.



Introduction | Copyright Jeonwonsa Film Co.Production
Introduction | Copyright Jeonwonsa Film Co.Production

J’aime cet article de Introduction

Même si parfois on en attend plus

Cela laisse tout de même le temps de s’attacher aux personnages, en particulier le jeune homme. On le cerne facilement et rapidement. Il va être perdu par rapport à ses sentiments et sa morale. Il ne sait pas toujours comment se positionner vis-à-vis de son entourage. Les personnages plus secondaires comme son amie, ou l’homme expérimenté, vont apporter une vraie richesse. Chacun va participer comme il se doit à ce cheminement personnel. Shin Seokho nous livre une très bonne prestation. Il était déjà apparu sous les ordres d’Hong Sang-Soo dans La Femme qui s’est enfuie.

Le charme de ce drame coréen tient aussi à sa réalisation. Hong Sang-Soo arrive à créer une certaine poésie autour de ce récit. On se laisse porter par ces dialogues bien tournés. La photographie est véritablement soignée avec notamment une image en noir et blanc.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :