Les Voisins de mes voisins sont mes voisins – La folle richesse de l’animation française

Les Voisins de mes voisins sont mes voisins : Un ogre casse ses dents la veille de la Saint-Festin, la grande fête des ogres. Un magicien rate son tour de la femme coupée en deux et égare les jambes de son assistante. Un randonneur suréquipé reste coincé plusieurs jours dans un ascenseur. Un vieux monsieur tombe amoureux d’une paire de jambes en fuite. Une maman confie ses enfants au voisin le soir de la Saint-Festin… Dans un immeuble, les destins entremêlés, aux prises avec les drames, les plaisirs, les surprises et les hasards de la vie quotidienne. 

Les Voisins de mes voisins sont mes voisins | Copyright Jour2Fêtes
Les Voisins de mes voisins sont mes voisins | Copyright Jour2Fêtes

Les Voisins de mes voisins sont mes voisins

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de Anne-Laure Daffis et Léo Marchand qui avaient fait ensemble une fac d’Art Plastiques. Ils sont dans la continuité de leur court-métrage La vie sans truc. Ce film d’animation français est disponible le 2 février 2022 en salle.

Un grain de folie dans notre monde

On est là devant une histoire un peu farfelue. Ce n’est pas désagréable d’avoir cette dose de folie. Quand on commence à voir la paire de jambes aller se balader tranquillement, on sait directement que cela va être unique. Les Voisins de mes voisins sont mes voisins va avoir pas mal d’axes développés en parallèle. Entre le récit du magicien, celui des jambes, le petit vieux, le jeune bloqué dans l’ascenseur ou encore l’ogre, il y a de quoi faire. 

Après, tout cela ne se goupille pas forcément bien ensemble. Il n’y a pas assez de ponts entre eux. Les transitions seront assez brutales et n’aident pas à former un tout cohérent. Ces cassures empêchent par moments d’avoir une bonne dynamique. Ce qui est dommage, car chacune de ces petites histoires a un charme. Pris individuellement, le plaisir est bel et bien présent, c’est quand on ajoute le tout que l’alchimie a plus de mal.    



Les Voisins de mes voisins sont mes voisins | Copyright Jour2Fêtes
Les Voisins de mes voisins sont mes voisins | Copyright Jour2Fêtes

J’aime cet article de Les Voisins de mes voisins sont mes voisins

Pour vivre une expérience à part entière

Chacun arrivera donc à nous passionner par sa particularité. L’ogre va apporter une dose de suspense pour savoir s’il va craquer et tuer un des enfants de son immeuble. Quand on passe par l’ascenseur, cela va être beaucoup plus fun. Le duo que le jeune forme avec son chien est amusant. Le magicien va apporter une dose de sincérité véritablement touchante. Par contre, l’axe du vieux est beaucoup moins riche en termes émotionnels et n’apporte pas grand intérêt.   

Le style graphique de ce film d’animation est remarquable. Il aide à se démarquer de la norme. Dans la majorité du temps, ce seront des dessins travaillés, mais il y aura aussi d’autres formes d’art. Nous aurons notamment du papier découpé ou encore des emplois d’archives. La partie 3D est cependant moins maîtrisée. Heureusement, nous ne voyons pas beaucoup ce type d’animation car c’est moche. Certains éléments vont être tournés vers les enfants comme quelque passage humoristique ou le fait d’avoir un magicien. Par contre, l’ensemble est aussi destiné aux adultes avec un message assez contestataire. Il y a de bonnes analyses de la société. En revanche, cela peut aller trop loin comme pour l’accident de Diana. Un choix parfois contestable.    

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :