L’Amour c’est mieux – La cinquantième de Claude Lelouch peine à convaincre

L’Amour c’est mieux : Les trois A : L’AMOUR, L’AMITIÉ et L’ARGENT sont les trois principales préoccupations de l’humanité. Pour en parler le plus simplement possible, Gérard, Ary et Philippe ont fait connaissance il y a 20 ans, à leur sortie de prison, et se sont tout de suite posé la vraie question : Et si l’honnêteté était la meilleure des combines ? Aujourd’hui, ils sont inséparables et scrupuleusement vertueux… Mais Gérard apprend qu’il souffre d’un mal incurable. Le sachant condamné, Ary et Philippe veulent lui offrir sa dernière histoire d’amour… car Gérard a toujours répété que l’amour c’était mieux que la vie. 

L'Amour c’est mieux que la vie | Copyright Metropolitan FilmExport
L’Amour c’est mieux que la vie | Copyright Metropolitan FilmExport

L’Amour c’est mieux

Note : 2.5 sur 5.

C’est une réalisation de Claude Lelouch 62 ans après son premier film Le Propre de l’homme. Le scénario a été écrit avec Pierre Leroux, Grégoire Lacroix et Valérie Perrin. Ils ont tous collaboré avec lui sur un ou plusieurs films. Cette comédie dramatique romantique français est disponible le 19 janvier 2022 en salle.

Claude Lelouch continue sur sa lancé

L’Amour c’est mieux que la vie est un petit événement, car c’est le 50ème film de Claude Lelouch. Une productivité qui le verra aller vers de belles réussites comme La Bonne année en 1973 ou Un homme et une femme en 1966, mais aussi des échecs à l’image de Chacun sa vie en 2017 et Les Parisiens en 2004. C’est donc un réalisateur loin de faire l’unanimité. Il n’a par exemple jamais reçu de César mais compte à son palmarès deux Oscars pour le Meilleur scénario original et le Meilleur film étranger pour Un homme et une femme. Son travail ne peut cependant qu’être salué pour sa longévité.    

Le début de ce nouveau film est un peu lunaire. Une scène d’introduction dans un commissariat qui est en fait un hommage pour Oui et non.., une comédie dramatique qui ne vit jamais le jour. Ce passage est un peu en décaler avec le reste même s’il y a des tentatives pour la raccorder au reste du film. Cela ne semble pas illogique mais plutôt superflu. Après, en soit, les échanges sont plutôt pertinents. Le fameux Jésus dit des choses qui ont le mérite de porter à réflexion.   



L'Amour c’est mieux que la vie | Copyright Metropolitan FilmExport
L’Amour c’est mieux que la vie | Copyright Metropolitan FilmExport

J’aime cet article de L’Amour c’est mieux

Mais Gérard Darmon ne suffit pas pour le maintenir à flots

D’une façon globale, ce sera le cas lors de plusieurs passages du film. Les thématiques de l’amour et de la mort font ressortir quelques très bonnes phrases comme “Mourir ne fait pas de moi un héros” ou “L’Amour c’est mieux que la vie” qui est tellement clé que cela en sera le titre. Cependant, si on retire ces quelques passages poétiques, il ne reste pas grand-chose. La relation de Gérard est somme toute standard malgré le côté ultimatum de la maladie. Quant à la bande de potes, il n’y a rien de fou. On ne rit pas aux éclats, ni ne s’émeut particulièrement de ce qui se passe.   

Ce qui va soutenir cette comédie dramatique est la performance remarquable de Gérard Darmon. Grâce à lui, on arrive à maintenir notre attention. Cet acteur créé quelque chose autour de lui qui fascine. Ce n’est pas suffisant pour cataloguer le film de réussite, mais sans lui, ça aurait pu être un total ennui. Il faut aussi souligner la belle prestation de Sandrine Bonnaire. Par contre, la déception vient d’Ary Abittan et Philippe Lellouche qui sont assez fades. Ils n’apportent pas le côté pétillant qu’on attend d’eux. À noter la belle surprise de Kev Adams qui sans être transcendant montre que s’il n’a pas un rôle à faire l’imbécile, il peut être un bon acteur.    

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :