Scream | Copyright Paramount Pictures
0 6 minutes 11 mois

Scream : Vingt-cinq ans après que la paisible ville de Woodsboro a été frappée par une série de meurtres violents, un nouveau tueur revêt le masque de Ghostface et prend pour cible un groupe d’adolescents. Il est déterminé à faire ressurgir les sombres secrets du passé. 

Scream | Copyright Paramount Pictures
Scream | Copyright Paramount Pictures

Scream

Note : 3.5 sur 5.

C’est le duo de réalisateur horrifique, Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett, qui est derrière la caméra pour Scream. On leur doit notamment Wedding Nightmare. Pour la première fois, un Scream ne sera pas dirigé par Wes Craven. Ce dernier nous ayant quitté le 30 Aout 2015. Pour écrire le scénario, on retrouve le fidèle Kevin Williamson, ainsi que James Vanderbilt et Guy Busick. Le film est interdit au aux moins de 16 ans et sort le 12 janvier 2022 en salle

Le mythique tueur refait couler le sang

Cela fait 11 ans que la saga Scream n’avait pas sorti de film avec Scream 4 en 2011. Cette raison était surtout due à un essoufflement de la franchise, que ce soit en termes de qualité, mais aussi de box-office. On était passé de 173 M$ Mondial pour le 1er en 1996 à 97 M$ pour le 4ème en 2011. Entre les deux, le second et le troisième n’avaient pas laissé de souvenirs mémorables. Aucune nouvelle tentative de Wes Craven n’aura donc surpassé l’originale qui fit voir le jour au tueur Ghostface. Celui-ci deviendra un personnage incontournable de la pop culture. Paramount Pictures tente donc de lui redonner un nouvel élan à une époque où le slasher se fait de plus en plus rare alors qu’avant nous avions les Souviens-toi… l’été dernier et les Urban legend. Cette volonté est aussi guidée par le succès de la série Netflix qui avait conquis le public sur 3 saisons de 2015 à 2019.   

C’est donc une sorte de retour pour cette saga ayant baissé en qualité avec le temps. Aucune des suites n’avaient atteint le niveau de satisfaction du premier. Il était donc temps de revenir aux fondamentaux. Scream continue dans la volonté d’utiliser le concept du “film dans le film” avec un tueur voulant rendre hommage à Stab. À force, cette idée s’essouffle et partir sur des bases saines en la reprenant n’est pas la meilleure des choses. Cela permet certes de justifier le scénario, mais ça ne va pas plus loin. L’utilisation de cela est réexpliquée pour ceux ayant fait l’impasse sur les volets 2 à 4. Malheureusement, c’est présenté de façon tellement lourde que ça devient un poids. Des petites allusions auraient été beaucoup mieux senti tandis qu’on aura droit à un certain nombre de litanies insistantes sur le sujet.    

Scream | Copyright Paramount Pictures
Scream | Copyright Paramount Pictures

J’aime cet article de Scream

Même si c’est loin d’être parfait

Scream va nous proposer ce qu’on ne voit pas souvent au cinéma, un pur slasher. À part la saga Halloween et sa nouvelle trilogie récente, l’occasion de voir un tueur dans nos salles n’est pas commune. Il faut donc en profiter. Surtout que ce format est très efficace. Toutefois, il est important de nuancer que ce style n’est pas la panacée de tout le monde. Pour l’apprécier, il faut aimer savourer l’instant présent sans trop de se prendre la tête. Plus le sang va couler, plus le plaisir sera important. Ce sera le cas ici. Cependant, on ne peut pas fermer les yeux trop longtemps. En effet, le nombre de scène forcé va être trop important pour « ne pas être trop exigeant ». Quelques-unes ce n’est pas grave, mais là, c’est la majorité, voir toute au bout d’un moment. Il y a un sentiment de fatigue à force.   

Pour repartir du bon pied, il ne va pas avoir seulement l’ancien casting, mais aussi des petits nouveaux présents au rendez-vous. Pour commencer, cela fait toujours plaisir de revoir Neve Campbell, Courteney Cox et David Arquette. Malgré tout, il n’y a réellement que ce dernier qui est bien mis en avant. Ce sera donc aux adolescents de porter la grande partie du dynamisme. Melissa Barrera, qui joue Sam, montre une belle teneur. C’est sûrement elle qui s’en sort le mieux. Après avoir été brillante dans la comédie musicale D’où l’on vient, elle montre que son panel d’actrice est étendu. Porté par son succès dans la série The Boys, on peut dire que Jack Quaid aussi fait une belle prestation. Ceux qui sont plus secondaires comme Dylan Minnette ou Mason Gooding sont impeccables. Le casting des belles promesses compte aussi Jenna Ortega. De façon générale, ce groupe va ajouter une touche de légèreté entre chaque mort.     

Vous pouvez continuer à nous suivre via

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire