Hellraiser le pacte – Le début de la franchise horrifique du mythique Pinhead

Hellraiser le pacte – Le début de la franchise horrifique du mythique Pinhead

29 décembre 2021 0 Par doisjelevoir

Hellraiser le pacte : Durant un voyage, Frank Cotton entre en possession d’une boîte maléfique qui le transporte dans un monde imaginaire mais arrivé sur place, des monstrueuses créatures le dévorent. Quelques années plus tard, son frère Larry et son épouse Julia emménagent dans la maison de Frank, sans se douter que l’esprit de ce dernier y rôde encore. Alors qu’une goutte de sang accidentelle tombe sur le sol, le monstre se réveille, et part en quête de chair fraîche.

Hellraiser le pacte | Copyright Drop-Out Cinema eG / Jörg van Bebber
Hellraiser le pacte | Copyright Drop-Out Cinema eG / Jörg van Bebber

Hellraiser le pacte

Note : 3 sur 5.

C’est la première réalisation de Clive Barker qui par la suite n’arriva pas à rencontrer le même succès derrière la caméra. Ce film est issu d’un de ses romans. Il devint cependant scénariste pour la saga, ainsi que pour un autre classique du cinéma, Candyman en 1993. Sorti le 24 février 1988 en salle, Hellraiser le pacte est désormais disponible en VOD ou en SVOD sur Amazon Prime Video

Il est un incontournable du style horrifique mais n’a pas forcément bien vieilli mais je l’ai trouvé pas mal.  

La première pierre d’une franchise horrifique

Pas forcément connu des jeunes générations, Hellraiser n’en reste pas moins un élément culte du cinéma d’horreur avec son personnage de Pinhead. De 1988 à 2018, il y eut au total une dizaine de films. À la base, il y avait une trilogie suivant le roman de Clive Barker, puis au vu du succès auprès des fans, cela a vite dérivé. Dans Hellraiser: Bloodline, ça les amènera même dans une station spatiale. Le personnage reverra bientôt le jour grâce à un reboot féminin prévu entre 2022 et 2023.   

Revenons en a 1988. Pendant un bon moment, l’histoire est assez floue. On ne sait pas vraiment où on va vue qu’il y a zéro explication. Le cube est balancé et le spectateur doit comprendre comme un grand le pourquoi du comment. Le film faisant partie d’une trilogie, les zones d’ombre sont explicables. Il faut vous attendre à ce qu’à la fin d’Hellraiser le pacte, la compréhension soit encore un peu vague. Pour ne pas aider, le twist final est un peu incompréhensible.   

Hellraiser le pacte | Copyright Drop-Out Cinema eG / Jörg van Bebber
Hellraiser le pacte | Copyright Drop-Out Cinema eG / Jörg van Bebber

J’aime cet article de Hellraiser le pacte

Basé sur la violence et le sadisme

En matière d’horrifique par contre on ne va pas y aller de main morte. Les séquences vont être bien ciblées, mais lorsque ça arrive, on en a pour notre argent. Déjà, car c’est bien sanglant. Ensuite, car cela va partir dans un style bien particulier. En effet, les Cénobites menés par Pinhead sont adeptes d’un sadomasochisme entre la jouissance sexuelle et la torture sadique. Cela va offrir quelques scènes particulières pouvant en déranger plus d’un. En tout cas, voire un homme se faire déchiqueter par des chaînes est assez élevé sur l’échelle de l’horreur.

Comme souvent, pour ce genre de film, les acteurs sont vraiment nuls. Sans surprise, aucun n’aura fait carrière. Seule Ashley Laurence va faire la première trilogie entièrement. Bien entendu, les personnages ne vont pas être intéressants. Leur seule utilité est de nous divertir lorsqu’ils se font torturer. En revanche, je suis fan de Pinhead. Son design est génial et c’est tout sauf une surprise si avec les années sa figure est devenue un classique.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook