8 Rue de l’Humanité – Une comédie aussi inutile qu’ennuyante de Dany Boon

8 Rue de l’Humanité – Une comédie aussi inutile qu’ennuyante de Dany Boon

26 octobre 2021 0 Par doisjelevoir

8 Rue de l’Humanité : Les rues de Paris sont vides et silencieuses. Alors que certains ont préféré fuir la capitale, sept familles sont restées confinées dans un immeuble du 11ème au 8 rue de l’humanité avec entre autres ; une patronne de bistrot qui cherche le moyen de rester ouvert. Un scientifique ambitieux qui veut trouver le vaccin et ne plus jamais s’occuper d’analyses d’urines. Un hypocondriaque en panique mais heureux d’avoir enfin raison, sa femme avocate qui se bat pour concilier vie professionnelle et vie de famille, un coach sportif en ligne qui grossit au fil des semaines, sa fiancée enceinte qui fait le buzz en devenant chanteuse anti Covid, un riche self-made-man désespéré de ne pas avoir le niveau scolaire de son fils de 8 ans… et deux enfants de 8 et 10 ans qui, grâce au confinement, vont tomber amoureux. 

8 Rue de l'Humanité
8 Rue de l’Humanité

8 Rue de l’Humanité

Note : 1.5 sur 5.

C’est Dany Boon qui se remet à la réalisation, trois ans après La Ch’tite famille qui avait été reçu de façon mitigée par le public. Il a écrit le scénario avec Laurence Arné, les deux acteurs étant en couple dans la vraie vie et dans cette comédie. 8 Rue de l’Humanité est sortie directement sur Netflix le 20 octobre 2021. 

J’ai trouvé que ce film était vraiment mauvais. 

Coupable ou innocent

Déjà, la première question qui m’est venu en tête est : pourquoi ? Je ne vois absolument pas l’intérêt de nous sortir cette comédie sur le confinement et l’angoisse du covid alors que la situation s’améliore depuis quelque temps. Les gens sont contents d’enfin commencer à sortir de cette galère qui a duré très longtemps, ce n’est pas pour voir juste après un film les y plongeant de nouveau. Il aurait fallu soit le sortir il y a plusieurs mois, soit plus tard quand tout sera digéré. Une chose est sure, ce n’était vraiment pas le moment de nous balancer ça.   

Alors j’avoue que le début est acceptable. J’en avais entendu tellement de mal que je me disais que le “public” avait exagéré et que le bashing n’était pas mérité. Seulement voilà, je me suis dit ça à la 10ème minute, à la 20ème j’avais déjà changé d’avis. Plus le temps passait, plus la chute continuait. J’avais l’impression d’être devant un puits sans fond. La performance est quand même avoir réussi un tel basculement en quelques minutes. Une fois qu’on saisit le cœur du film, on comprend que ça ne va pas passer. Surtout que 8 rue de l’Humanité est beaucoup trop long. Il dépasse les deux heures ! Je m’ennuyais franchement avant même la moitié. 

Le pauvre homme n’est plus

Dire que le film est à 0% drôle serait de mauvaise foi. En effet, à deux ou trois reprises j’ai rigolé. Cela paraît cependant très peu face à toutes les tentatives désespérées de nous arracher un sourire. Les situations sont beaucoup trop exagérées pour amener l’amusement. Le seul effet est de fatiguer le spectateur. Il n’y a aucun sens de la mesure. La symbolique est dans le rôle du professeur joué par Yvan Attal qui frise le ridicule. Déjà que je ne suis pas fan de cet acteur, mais là ça n’arrange rien. Le pire reste Dany Boon qui reprend un personnage similaire à Supercondriaque. Forcément, il reprend les mêmes sketchs et ça sent le réchauffé. Pour le reste, on aura un amoncellement d’acteurs et d’actrices connus mais ça ne va pas sauver la barque. Seul François Damiens arrive à se démarquer par son style si particulier. 

Le pire reste le final que bien entendu je ne spoilerais pas. Je peux juste vous dire que c’est d’un pathos terrible. Je trouvais risible la tentative totalement bancale d’apporter de l’émotion. Cette pseudo comédie était déjà assez enfoncé pour rajouter ce type d’événement. Au passage, je tiens à préciser que le film se passe à Paris, et qu’au moment du tournage et du confinement, la police municipale n’existait pas dans la capitale. Elle vient d’être recréé le 18 octobre 2021. C’est peut-être un détail mais ça prouve le peu de sérieux de cette réalisation. Surtout quant au final vous faites monter un policier municipal dans une voiture de la police Nationale. Les 14 millions de budgets étaient surement trop justes pour louer les bons costumes… 

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture