Le Périmètre de Kamsé – Voyage au cœur d’un village déserté au Burkina Faso

Le Périmètre de Kamsé – Voyage au cœur d’un village déserté au Burkina Faso

23 octobre 2021 1 Par doisjelevoir

Le Périmètre de Kamsé : Dans le Nord du Burkina Faso, la désertification grignote les terres et l’immigration vide les villages. A Kamsé, villageoises et villageois restés sur place se sont lancés dans un chantier pharaonique, creuser dans la fournaise, à la pelle et à la pioche, un réseau de digues et de mares, puis planter des milliers d’arbres pour reverdir et fertiliser les zones conquises par le désert 

Le Périmètre de Kamsé
Le Périmètre de Kamsé

Le Périmètre de Kamsé

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation du Suisse Olivier Zuchuat qui n’en est pas à son premier documentaire en Afrique après Au loin des villages en 2009 qui se passait au Tchad. Le Périmètre de Kamsé a été soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques. Sortie en salles le 27 Octobre 2021.

Bien que le sujet me parût très lointain, j’ai trouvé ce documentaire pas mal du tout. 

L’occasion de faire

Pour remettre dans son contexte, le Burkina Faso est un pays d’Afrique de l’Ouest n’ayant aucun accès à la mer. Depuis plusieurs années, le Burkina Faso est victime d’un nombre important d’attaques terroriste le déstabilisant. En six ans, les violences ont déjà fait plusieurs milliers de morts, plus particulièrement dans les zones proches des frontières avec le Mali et le Niger. Pour ne rien arranger, le changement climatique provoque de terrible sècheresse. Les récoltes étant en baisse, cela a déclenché un exode rural qui est en train de tuer les petits villages. 

On arrive donc à Kamsé, dans le nord du pays. Ce village subit de plein fouet ce phénomène. Le Périmètre de Kamsé va se pencher sur les solutions mises en place pour ne pas tuer ce secteur. On va voir leur fonctionnement au quotidien et particulièrement en matière d’agriculture. Il est fort intéressant de voir cela. J’ai aimé voir comment ces habitants se débrouillent pour continuer à faire vivre le village malgré le dépeuplement. On en profitera aussi pour observer leur use et coutume.   

Une escapade au Burkina Faso

Ils donnent véritablement l’impression qui est dans une bulle par rapport au reste du pays, comme si le temps s’était arrêté. Je pense notamment à un passage où on entend le bilan d’une attaque terroriste meurtrière qui vient en contraste avec le calme plat du moment. Car oui, Kamsé est entouré de déserts avec quelques verdures. J’ai trouvé ça vraiment beau à voir. Il y a un sentiment de plénitude. Je ne connais pas du tout le Burkina et c’était une expérience.   

Par contre, malheureusement sur le fond j’ai eu parfois du mal à suivre. On sent que le réalisateur n’a pas voulu intervenir pour être le plus naturel possible. Cela peut avoir ses avantages seulement j’avais l’impression qu’on s’éparpillait trop. À force de papillonner, on a du mal à rester toujours focus. Le fil conducteur met un moment à se mettre en route avec la construction des systèmes d’irrigation. J’aurais aimé avoir plus de cadrage afin d’avoir une meilleure pédagogie. Ce documentaire est source de savoir mais il faut être actif pour ne pas se laisser déborder.  

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture