Actuellement au cinéma Documentaire Français

Leur Algérie – Récit intimiste sur des grands-parents immigrés

Leur Algérie : Après 62 ans de mariage, les grands-parents de Lina, Aïcha et Mabrouk, ont décidé de se séparer. Ensemble ils étaient venus d’Algérie en Auvergne, à Thiers, il y a plus de 60 ans, et côte à côte ils avaient traversé cette vie chaotique d’immigré.e.s. Pour Lina, leur séparation est l’occasion de questionner leur long voyage d’exil et leur silence. 

Leur Algérie
Leur Algérie

Leur Algérie

Note : 3 sur 5.

C’est la première réalisation de Lina Soualem. Elle a joué dans plusieurs films dont récemment Tu mérites un amour en 2019. 

J’ai trouvé ce documentaire vraiment pas mal. 

Publicités

La caméra

Une chose est sure Leur Algérie prend un véritable parti pris qui ne va pas laisser de marbre. En effet, Lina Soualem met une touche extrêmement personnelle dedans. Il faut dire qu’elle filme ses grands-parents donc forcément cela ne peut que venir du cœur. On le sent dans la tournure prise mais surtout la façon douce et bienveillante de s’adresser à ces deux êtres chers. Le problème est que ça ne peut convenir à tout le monde. En effet, il faut réussir à rentrer dedans et ce n’est vraiment pas évident. 

La plupart du temps, j’avais plus l’impression d’avoir affaire à un journal intime plutôt qu’à un documentaire. Certains seront fans de ce choix mais ce n’est pas mon cas. J’aime avoir ce côté plus de recul qu’à un documentaire. Quitte à raconter une histoire de proches, un film aurait été peut-être plus adapté. Les anecdotes vont s’enchainer sans que vous arriviez à vous sentir impliquer. De plus, il n’y a pas vraiment de construction. Tout se fait au fur et à mesure.  On va parler pèle mêle de vie en France, du travail ou encore du fait d’être parti d’Algérie.

Publicités

Pour témoigner d’une histoire

Alors attention, je ne dis cependant pas que la parole d’Aïcha et Mabrouk n’est pas intéressante. Forcément, ils ont une belle expérience et c’est agréable de les entendre la partager. C’est juste qu’en terme de documentaire, cela n’apporte pas grand-chose, d’où le fait que je pense le format n’est pas adapté. Par contre, l’émotion va être au rendez-vous. On partage plusieurs séquences vraiment touchantes. Honnêtement, ces passages permettent d’avoir une opinion globale positive. J’ai même eu la satisfaction de voir apparaitre Zinedine Soualem. En effet, Lina est sa fille. C’est un acteur que j’apprécie beaucoup. 

En matière de réalisation Lina Soualem a fait un travail remarquable. Il y a un talent de la mise en scène pour illustrer les souvenirs. J’ai beaucoup aimé la manière dont elle transmet par l’image. On retrouve un côté très apaisant qui va bien avec le style. À défaut d’apprendre sur un sujet, j’ai au moins pu faire écouter mon cœur.   

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :