Actuellement au cinéma Américain Romance Science-fiction Thriller

Reminiscence – Hugh Jackman fouille les souvenirs

Reminiscence : Dans un futur proche, Miami a été submergé par les flots, suite aux effets du changement climatique. Un enquêteur privé, Nick Bannister, est engagé par des clients afin de retrouver leurs précieux souvenirs.

Reminiscence

Note : 3.5 sur 5.

C’est le premier long métrage de Lisa Joy, l’une des créatrices de Westworld. Elle a fait d’ailleurs à plusieurs collaborateurs cette série pour Reminiscence.

Entre la Showrunner de Westworld et le casting de Hugh Jackman, ce film de science-fiction avait de quoi donner de l’espoir et malgré son flop au box-office US, j’ai bien aimé ce qui était proposé.

Chercher dans la mémoire

C’est vrai qu’après les premiers retours pas enthousiastes, je m’attendais à pire que cela. Reminiscence arrive à créer son univers. Je ne suis pas fan de tous les choix, mais il faut reconnaitre que la prise de position est claire. Je n’ai pas forcément compris l’intérêt de mettre Miami sous les eaux, car finalement cette spécificité ne sera pas tant exploitée. Surtout que toutes les explications autour de ce phénomène sont assez floues. On comprend que toutes les villes sont sous les eaux. Par contre, il est fait référence à une guerre sans aucune explication, et sans savoir si tout est lié. Dommage car c’est des détails qui comptent au final.

Après l’aspect esthétique de tout cela donne vraiment bien. La réalisatrice veut nous offrir de belles scènes visuellement, mais aussi émotionnellement. En effet, certains passages sont vraiment superbes.

C’est surtout l’excellent concept de la machine à souvenir qui permet de nous offrir ces passages de qualité. Ce concept est très bien exploité en allant nous faire visualiser les souvenirs de ceux enfermer dans le caisson. Un jeu d’illusions où par moments on doute si de savoir si nous nous trouvons dans la réalité ou en fait dans un souvenir. Une subtilité que j’ai beaucoup appréciée.

Publicités

Pour retrouver l’être aimé

Cela va d’ailleurs nous offrir une fin très touchante autour justement de cette idée. En dosant le tout avec une musique émouvante, c’est banco pour ce finish. C’est surement le seul moment où j’ai apprécié la narration de fond. En effet, celle-ci est par moments un peu lourde.

J’aurais aimé avoir cependant une enquête plus fluide. Celle-ci est souvent brouillonne et saccadée. À plusieurs reprises, j’ai été un peu lassé de cette façon de faire. Cela ne donne pas envie de s’accrocher pour retrouver l’être aimé.

Heureusement, le personnage de Nick arrive à captiver pour combler un minimum ces problèmes. Il faut dire que Hugh Jackman est un acteur extraordinaire. C’est un plaisir de le voir jouer. Quant à Rebecca Ferguson, qui avait partagé la réplique avec lui déjà dans The Greatest Showman, elle met une dose de mystère intéressante. Par contre, autour d’eux j’ai trouvé ça plutôt vide. Les protagonistes secondaires ne sont pas top.

Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :