Non classé

SHADOW IN THE CLOUD – Chloë Grace Moretz s’envole (Epouvante-horreur, Action, Guerre – Cinemasalademande)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une jeune mécanicienne voyageant avec des documents top secret à bord d’un bombardier B-17 est confrontée à une présence maléfique qui risque de compromettre sa périlleuse mission.

C’est une réalisation de la Néo-Zélandaise Roseanne Liang. Le scénario a été écrit par Max Landis qui a été par la suite écarté du projet en raison d’accusations de harcèlement sexuel, et il a été repris par la réalisatrice. Il est présenté au festival international du film de Toronto 2020 et il remporte le People’s Choice Award Midnight Madness.

Qu’est-ce que vient faire Chloë Grace Moretz dans ce désastre. Cette actrice est sans conteste dans mon top 5 mais là je ne peux pas valider. Heureusement, sa prestation n’est pas dégueulasse. Elle arrive à bien s’en sortir car mine de rien, cette jeune femme est talentueuse. Malgré tout, cela ne suffit largement pas à rendre, ne serait-ce qu’acceptable l’ensemble. Surtout que ce n’est pas le peu de charisme des hommes l’entourant, qui va donner de la saveur.

J’ai tout de même eu 10 minutes d’espoir que ce film d’horreur puisse ressembler à quelque chose, notamment grâce à une introduction sympathique nous présentant les « Gremlins ».

Seulement voilà, la réalité nous rattrape vite avec le choix critiquable d’enfermer Chloë Grace Moretz dans un espace restreint. Durant une bonne partie du film, on va donc être en tête à tête avec elle. Le travail des plans est mauvais, et on ne va par exemple pas ressentir l’oppression ni l’angoisse que peut être cette situation.

Bien au contraire, on va rapidement s’ennuyer car il ne se passe pas grand-chose, et on se rend compte que son personnage n’a pas de profondeur. C’est un miracle que je ne me sois pas endormi pendant ce temps. La tentative de venir mettre le Gremlins est ratée car c’est trop direct, sans aucune tension, et on ne nous offre même pas de gore.

Il va avoir une tentative de faire monter l’enjeu avec un scénario mais là aussi c’est un beau plantage. Alors que ça marche un tout petit peu au début, cela va rapidement dans le mur en piétinant. Le retournement de situation censé être capitale, est totalement plat.

Rassurez-vous, le pire reste à venir ! Une fois qu’elle sort, car ça devait bien arriver, cela devient tout bonnement ridicule. On enchaine les passages invraisemblables qui donnent l’impression d’une totale improvisation. C’est limite un scandale de nous donner des scènes de cette qualité.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :