Non classé

GODZILLA VS KONG – Lézards géant vs grand gorille (Action, Aventure, Science fiction – Moyen – Canal VOD)

Alors que l’humanité lutte pour son avenir, Godzilla et King Kong, les deux forces les plus puissantes de la nature, entrent en collision. Pendant ce temps, Monarch se lance dans une mission périlleuse en terrain inconnu.

C’est une réalisation d’Adam Wingard qui dans sa filmographie est spécialiste du style horrifique. Le scénario a été écrit par Michael Dougherty, réalisateur de Godzilla 2 et par Max Borenstein, présent sur les films précédents. Il s’agit du quatrième et dernier opus du MonsterVerse, après Godzilla (2014), Kong: Skull Island (2017) et Godzilla 2 : Roi des monstres (2019).

J’abordais un peu septique ce film car autant j’avais apprécié Kong, par contre les deux Godzilla n’étaient pas à mon goût. Je redoutais un peu ce cross-over, bien que le trailer fasse saliver.

Une chose est sure, en ce qu’il s’agit des combats entre les deux montres surpuissantes, c’est totalement réussi. Ceux-ci sont intenses comme il faut. Et de plus, les effets spéciaux sont particulièrement bien faits. Que ce soit Godzilla ou King Kong, une belle force se dégage d’eux, avec en prime quelques plans subliment de nuit. Oublié le côté tiède des précédents opus. Dommage qu’il faille profiter de cela sur télévision car je sens que ça gâche la portée du film.

Car on ne va pas se mentir, les affrontements sont la seule chose qui vaille la peine dans ce film. On va prendre tout d’abord le scénario qui est catastrophique. Je trouvais ça hallucinant les facilités utilisées. Une pensée pour la gamine de 15 ans qui peut rentrer sans problème dans une base top secrète sans aucun garde pour l’arrêter. Au pire, ils n’avaient qu’à faire que de la baston car si c’est pour nous sortir cette histoire gavante, ce n’est pas la peine. Je m’ennuyais entre chaque rencontre.

Il y a une tentative de complexifier le tout, et de donner un sens au MonsterVerse, mais concrètement ça ne va nulle part.

Pourquoi se lancer dans cette explication sur la Terre Creuse si c’est le faire aussi mal. Cela ne fait qu’embrouiller tout du long. De plus, la valeur ajoutée est assez pauvre par rapport au temps que cela consomme. J’aurais préféré voir plus d’échanges de coups.

Je m’attendais à ce que Godzilla et Kong soient un peu plus développés dans leur histoire. Cependant, cela part tellement dans tous les sens, que les scénaristes n’ont pas pris la peine d’approfondir ces créatures.

Il ne faut pas compter sur les acteurs pour donner du peps car à part un bon Alexander Skarsgård, ça ne vole pas haut. Millie Bobby Brown est agaçante et Kyle Chandler fantomatique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :