Drame Tunisien

UN FILS (Drame – Très bien)

La puissance de l’amour concentré dans UN FILS (2020).

C’est Mehdi M. Barsaoui qui réalise ce drame Tunisien dont il a aussi écrit le scénario.

Dans UN FILS, on retrouve Fares (Sami Bouajila) et Meriem (Najla Ben Abdallah) dont le fils Aziz (Youssef Khemiri) va se faire blesser lors d’une fusillade. Il va y avoir une course contre la montre pour le soigner.

Ce film montre que d’une thématique à priori banale, l’amour d’un parent, on peut avoir une très bonne réalisation. Avant tout, je dois saluer Sami Bouajila. Je pense que c’est sa prestation qui fait toute la différence. Cet acteur que j’ai plus vu dans d’excellents seconds rôles, s’impose ici de la plus belle des manières. Cela lui valut d’ailleurs le prix de meilleur acteur section Orizzonti à la Mostra de Venise. Il m’a transporté. Grâce à lui, j’ai ressenti tout ce qui se passait dans le cœur de ce père de famille. La force de l’amour, mais aussi la douleur qui peut aller avec en cas de malheurs. Najla Ben Abdallah qui partage l’affiche avec lui arrive agréablement à se mettre à son niveau. J’ai donc pleinement vécu cette histoire prenante. Le récit est d’une grande beauté. Ce qui arrive à ce fils et ses parents, est bouleversant. Un aspect dramatique poignant. Il se passe en 2011, et on va pouvoir voir le paysage politique et social de la Tunisie. L’influence sur les événements est intéressante. D’un point de vue personnel, ce film m’a aussi touché car il se passe dans la région de Tataouine où j’avais été durant quelques semaines en 2010, et dont j’ai de beaux souvenirs. Les paysages sont magnifiques.

Pendant que j’écris cette critique j’ai appris que les cinémas seraient désormais fermés jusqu’à la fin de la crise coronavirus, esperont que UN FILS soit toujours à l’affiche à la réouverture pour que vous puissiez le voir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :