A la découverte d’une création des studio Ghibli avec ARRIETTY LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS sorti en 2010 au Japon.

C’est la première réalisation de Hiromasa Yonebayashi qui avait été 8 ans plus tôt superviseur des effets visuels sur LE VOYAGE DE CHIHIRO. Le scénario écrit par Keiko Niwa et Hayao Miyazaki, est une libre adaptation du roman fantastique Les Chapardeurs, écrit en 1952 par Mary Norton.

Dans ARRIETTY LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS, on retrouve la minuscule Arrietty qui vit avec sa famille dans les fondations d’une maison. Pour se nourrir, ils doivent s’y faufiler alors qu’avec leur petite taille, tout devient un danger.

Dans sa globalité, j’ai trouvé ce film pas mal du tout. Après, le public visé est je pense plutôt jeune. Un adulte, en tout cas pour ma part, aura tendance à s’ennuyer par moments. L’histoire est très belle cela-dit. C’est simple et poétique. Les membres de cette petite famille sont attachants. On voit leur quotidien et le vit comme un conte. Malheureusement, par moments il ne se passe pas grand-chose. Cela devient assez répétitif. On aura certes tous les rapports avec les dangers extérieurs qui seront mis en avant mais ce n’est pas forcément suffisant. Il y a toujours la thématique récurrente pour Hayao Miyazaki dans les films sur lequel il travaille, d’avoir un rapport avec la nature. Les relations avec les humains, et en particulier le jeune garçon qui vit dans la maison, vont donner de l’entrain. Il y aura des interactions intéressantes. Le récit s’accélère même dans la dernière partie pour devenir palpitant avec un vrai enjeu. La condition de ces petits êtres donnera une tournure émouvante à cette histoire. Cela va être sublimé par des musiques qui sont magnifiques. En plus, cocorico car c’est une Française qui les a composées pour la première fois dans l’histoire du studio Ghibli. On ne va pas oublier de parler des dessins qui eux aussi sont sublimes.

ARRIETTY LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS est une fable qui enchantera les petits et plaira au grand.

Publicités