C’est le week-end, et il est l’heure de se réunir pour FÊTE DE FAMILLE.

Pour sa onzième réalisation un an après LA PRIÈRE, Cédric Kahn (qui est aussi acteur), a décidé pour la première fois à jouer aussi dedans. Il a écrit le scénario avec Fanny Burdino et Samuel Doux qui collaborent régulièrement avec lui.


Dans FÊTE DE FAMILLE, on retrouve les membres d’une famille (Vincent Macaigne, Cédric Kahn, …) qui vont faire l’anniversaire de la mère (Catherine Deneuve), quand soudain débarque la sœur qu’ils n’ont pas vue depuis 3 ans (Emmanuelle Bercot).

J’ai trouvé ce drame sans beaucoup d’intérêt. Le décor s’installe tranquillement dans un cadre assez agréable. On constate que le casting est très bien desservi avec Catherine Deneuve même si elle est en perte de vitesse, Cédric Kahn qui est colérique et Vincent Macaigne très originale comme à son habitude. Sa présence est l’une de mes satisfactions. Seulement va apparaitre le plus gros défaut de ce film, tout va trop loin. Je dis ça dans le sens où de nombreuses situations sont exagérées. Par moments c’est vraiment drôle mais il faut reconnaitre que la majorité du temps c’est lourd. Ça en devient même grotesque (involontairement) à la fin. C’est dommage car cela commençait bien mais ça se dégrade avec l’avancer. Le problème est qu’on a aussi l’impression que ce récit ne va nulle part. Au bout d’un moment ça devient lassant de voir une histoire très décousue. A l’image d’Emmanuelle Bercot, ça va dans tous les sens sans réussir à se canaliser. En passant, je trouve le jeu de Luàna Bajrami (qui joue sa fille) limite angoissante. Déjà je n’avais pas aimé sa prestation dans L’HEURE DE LA SORTIE, là ça ne s’est pas arrangé.


Avec son côté folie dramatique incontrôlée, FÊTE DE FAMILLE peut plaire au départ, mais fatiguer par la suite.

Publicités