La période estivale est plus proche de la fin que du début, alors il est encore temps de se faire un petit film sentant bon les douces journées : MA FAMILLE ET LE LOUP.

Après deux longs-métrages d’animation, c’est la première fois qu’Adriàn Garcia réalise un film en prise réelle. Pour le scénario, il s’est entouré de Victor Maldonado, Stéphane Malandrin et Alfredo Torres.

Dans MA FAMILLE ET LE LOUP, on retrouve Arno (Pierre Rochefort) et son fils Hugo (Enzo Ingignoli) qui vont aller rendre visite à Mami Sara (Carmen Maura) pour son anniversaire. Hugo va découvrir une partie de la famille qu’il ne connaissait pas. 
Je suis très mitigé quant à mon ressenti sur ce film. D’un côté, certains passages m’ont vraiment enthousiasmé, alors que d’autres m’ont ennuyé. Je pense que le véritable problème de cette comédie dramatique est qu’elle a du mal à se positionner. Je m’explique, on va switcher du côté adulte au côté enfant. D’une part, on va voir Arno retrouver ses frères qu’il avait laissés il y a des années, et de l’autre, Hugo qui découvre ses cousins. Vous vous en doutez, les thématiques ne seront pas les mêmes. L’écart est selon moi trop important et le film est à la fois trop adulte pour des enfants, mais aussi trop enfant pour des adultes. Personnellement, j’aurais aimé qu’on se concentre en grande majorité sur le personnage d’Arno, les parties avec ses frères étant pas mal du tout. Surtout que le casting, avec notamment Bruno Salomone, est à la hauteur. Honnêtement, j’ai trouvé que les moments passés avec le jeune Hugo n’avaient pas grand intérêt. Il y a beaucoup de passages répétitifs. Par contre, les flashbacks en mode animation sont superbes. Ils sont beaux et poétiques. De plus, l’ambiance campagne et portée vers la nature est assez agréable.

MA FAMILLE ET LE LOUP est un film familial avec plein de bonne volonté mais qui en voulant donner à tout le monde, se disperse.

Publicités