Loin du DCU et de ses super-héros, Warner nous propose cette fois de reprendre un comics de Vertigo avec LES BARONNES.

Après avoir été scénariste de films d’action (SLEEPLESS) ou encore de drames (N.W.A – STRAIGHT OUTTA COMPTON), Andrea Berloff se lance dans la réalisation de cette adaption du comics « The Kitchen » écrit par Ollie Masterset Ming Doyle.

Dans LES BARONNES, on retrouve Kathy (Melissa McCarthy), Ruby (Tiffany Haddish) et Claire (Elisabeth Moss) dont les maris vont se retrouver en prison. En attendant leurs sorties, elles vont devoir se faire une place dans le quartier d’Hell’s Kitchen.

J’ai adoré ce film et son ambiance particulièrement sombre. Je ne vous cache pas qu’au début je me suis dit « bon trois filles dans le milieu de la mafia, ça va être ultra bateau et soft », mais pas du tout. Heureusement pour moi, j’avais tort. La violence liée à ce milieu est belle et bien présente et sans censure. Il y a une vraie dynamique qui est créée. Il se passe véritablement quelque chose. J’ai trouvé l’histoire prenante et le scénario est assez bien mené. On va voir comment ces trois femmes vont faire pour s’imposer au milieu de ces hommes. Il y a une véritable évolution de leur personnage que j’ai trouvé intéressant. Chacune va s’épanouir à sa manière. Petit bémol, juste le côté un peu trop linéaire de leur caractère. Pour tout vous avouer, je ne suis pas fan du casting. Melissa McCarthy s’en sort pas trop mal, par contre Tiffany Haddish et Elisabeth Moss en font trop par moments. Malgré tout, ça ne les empêche pas de faire un trio qui porte bien l’histoire. En plus, j’ai adoré le second rôle de Domhnall Gleeson. Son personnage est un peu fou et j’adore ce type d’élément dans ce genre de film. Par contre, un effort aurait pu être fait sur le New York des années 70. Alors que les plans « standard » sont top, les larges sur la ville sont horribles. Celle-ci est modélisée en images de synthèse de manière grossière. On dirait la cinématique d’un vieux jeux vidéo.

Si on met de côté ce détail esthétique, LES BARONNES est un très bon film dans la gamme gangster mais cette fois avec des femmes aux commandes.

Publicités