Hollywood a un certain talent pour tirer un maximum d’argent d’une franchise. C’est dans cette optique, que 7 ans après la sortie du 3ème opus de MEN IN BLACK, on a le droit au spin-off MEN IN BLACK : INTERNATIONAL.

C’est F. Gary Gray (FAST & FURIOUS 8) qui va réaliser ce quatrième film parlant des hommes en noir. Contrairement au tout premier MEN IN BLACK, Lowell Cunningham, le créateur des comics originaux, ne participe pas à l’élaboration du scénario. Il a été confié à Matt Holloway et Art Marcum qui ont été scénariste sur les blockbuster IRON MAN et TRANSFORMERS : THE LAST KNIGHT.

Dans MIB : INTERNATIONAL, on retrouve Molly (Tessa Thompson) qui est persuadé de l’existence des extraterrestres, et d’une unité spécial chargé de les surveiller. Elle va tout faire pour y rentrer.

J’étais beaucoup sceptique sur ce spin-off, et même s’il est loin d’égaler l’original, il reste quand même un bon divertissement. J’ai eu du mal à rentrer dedans car le scénario ne m’a pas trop plus. Je l’ai trouvé bancale et rempli de facilité. Il va y avoir pas mal de questions sans réponse. À aucun moment je ne me suis senti impliqué dans l’aventure de ses agents très spéciaux. Surtout que la plus par des moments forts sont ratés. On passe totalement à côté de passages qui auraient pu faire la différence avec une dose d’émotion, ce qui est toujours une plus-value. Par contre, on va voir notre quota d’action. Fusillade, course-poursuite, de ce point de vue-là, ça ne lésine pas. En plus, les effets spéciaux sont particulièrement bien faits. Les extraterrestres aussi ont bien été travaillés. J’ai bien aimé ceux qui nous sont proposés. Les humains ne sont pas pour autant délaissés. Le duo Chris Hemsworth et Tessa Thompson est efficace. Ce n’est pas une surprise car leur association dans THOR RAGNAROK faisait déjà mouche. L’acteur de THOR est vraiment excellent dans ce genre de rôle. Grâce à eux ce film va être dynamique et drôle. Avant leur association je m’assoupissais mais une fois réuni, c’était parti. L’ajout que je préfère est l’extraterrestre Pionny qui m’a éclaté.

MEN IN BLACK : INTERNATIONAL peut faire passer un bon moment mais ça n’ira pas plus loin.