Titre : LA VOIX DU PARDON

Année de Sortie : 2019

Genre :  Drame / Biopic / Musical

Nationalité : Américain

Avis : Coup de cœur

Cette semaine était chargée en sortie, et pourtant, un film peu diffusé a réussi à se faire remarquer à mes yeux, LA VOIX DU PARDON.

C’est une réalisation des frères Andrew et Jon Erwin. Le scénario a été écrit avec Brent McCorkle.

Dans LA VOIX DU PARDON, on va suivre le parcours qui a conduit Bart Millard (J. Michael Finley) à écrire I Can Only Imagine, un des plus gros succès de l’histoire pour une chanson de musique chrétienne.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce film. En m’asseyant sur le siège du cinéma, je ne savais même pas qui était Bart Millard et encore moins qu’il pouvait s’agir d’un chanteur de musique chrétienne. À ma connaissance, ce style de musique est peu rependu en France, mais très populaire chez nos amis Américains. Quand j’ai compris de quoi ça parlait, j’ai eu peur du prosélytisme qui peut naturellement accompagner ce genre de film. Il s’agit cependant beaucoup plus de messages d’amour et d’espoir que de religion. Le côté émotionnel va être vraiment intense par cette histoire poignante. Dès le début, on connaît l’arrivée mais ce qui va être magique est tout le parcours. Ce superbe récit est très bien raconté. On est plongé dans les souvenirs de Bart Millard. Au passage, pour son premier rôle au cinéma, J. Michael Finley fait très fort. Celui qui a été découvert sur Broadway, m’a impressionné. La relation père-fils qu’il a avec Dennis Quaid est bouleversante. Ce rapport haine/amour m’a beaucoup touché. Pendant ce film, on va voir comment en ayant vécu cela, Bart Millard va se développer en tant qu’adulte avec sa passion pour la musique. Même si habituellement ce n’est pas du tout mon style de musique, j’ai apprécié la bande originale. Les chansons accompagnent parfaitement notre voyage émotionnel, de son enfance bercée de rêve, à sa douloureuse indépendance. 

LA VOIX DU PARDON m’a tout simplement fait vibrer le cœur.