VICTOR ET CÉLIA – Arthur Dupont et Alice Belaïdi décoiffant (Critique)

Titre : VICTOR ET CÉLIA

Année de Sortie : 2019

Genre : Comédie

Nationalité : Français

Avis : Très bon

Après l’émotion de ENDGAME, j’ai choisi la comédie VICTOR ET CÉLIA pour repartir de l’avant.

C’est une réalisation de Pierre Jolivet qui change totalement de registre après son dernier très bon film, LES HOMMES DU FEU (2017). Pour l’écriture du scénario, il va collaborer avec Eric Combernous et Marie-Carole Ifi.

Dans VICTOR ET CÉLIA, on retrouve Victor (Arthur Dupont) qui veut ouvrir un salon de coiffure. Après la perte de son meilleur ami et associé, il va se tourner vers Célia (Alice Belaïdi) pour aller au bout.

J’ai trouvé ce film vivant. Alors qui dit un homme et une femme en personnages principaux, dit presque tout le temps une romance. On n’y coupe pas, mais malheureusement elle est très bancale. On la voit venir de loin, et n’offre aucun grand moment. Heureusement, l’intérêt de cette comédie ne tient pas à ça. Ce qui m’a passionné c’est l’aventure dans laquelle ces deux se lancent en montant leur entreprise. On ne rentre pas dans le dédalle administratif qui aurait été fatiguant, mais on vit leur péripétie. Toutes les épreuves qui se dressent sur leur chemin font qu’a aucun moment on ne s’ennuie. Le film est très bien rythmé. J’aurais aimé que soient un peu plus creusées les raisons de cette volonté d’indépendance mais aussi le volet de leur vie personnelle. Ça aurait étoffé la psychologie des personnages. Surtout qu’Arthur Dupont et Alice Belaïdi sont excellents dans leur rôle. Ils sont attachants et donnent un relief à l’histoire. Du côté d’Arthur Dupont c’est une confirmation car habituellement je l’aime bien, mais pour Alice Balaïdi, c’est une révélation car de tête je n’avais jamais autant apprécié une de ses prestations. Chose non négligeable, les personnages secondaires aussi ont été bien choisi. Chapeau bas au chanteur Bruno Bénabar que je vois pour la seconde fois au cinéma après INCOGNITO en 2009, et que j’ai trouvé très bon. Cet ensemble donne donc un véritable ticket gagnant.

Symbole d’une jeunesse qui veut être son propre patron, VICTOR ET CÉLIA prend avec talent ce créneaux et montre de manière sympathique que tout n’est pas toujours facile à avoir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.