Titre : LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN

Année de Sortie : 2019

Genre : Policier / Comédie

Nationalité : Québecois

En quelques mots : Un bon mélange de gangster et de finance

Quel plaisir d’avoir de nouveau un film Québecois sur les écrans d’un UGC avec LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN.

C’est Denys Arcand qui réalise ce drame Québecois. Il se situe comme le troisième volet d’une thématique comprenant LE DECLIN DE L’EMPIRE AMERICAIN (1986) et LES INVASIONS BARBARES (2003).

Dans LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN, on retrouve Pierre-Paul (Alexandre Landry) qui assiste malgré lui à un braquage. Celui-ci tourne mal et les malfrats s’enfuient en laissant le butin. Pierre-Paul va le récupérer et va chercher à savoir quoi en faire.

J’ai été conquis par ce film ! Il faut dire, je suis rarement déçu de ce que nous proposent nos amis de l’autre côté de l’Atlantique. Ils ont une vision sociétale très juste. Cette fois-ci, ça sera le principe même de construire sa société sur l’argent qui sera attaquée. Tout sera symbolisé à travers le simple personnage joué par Alexandre Landry. C’est un surdoué qui clame à qui veut bien l’entendre, que si on est trop intelligent, on ne peut pas réussir dans la vie. Par contre, le jour où il trouve beaucoup d’argent, il met de côté ses valeurs et on verra la perversion que lui apporteront ses billets verts. Le combat intérieur de la moralité humaine contre la cupidité sociétale. L’acteur étant excellent, ça n’en est que meilleur. Le vice sera même poussé jusqu’à montrer la course des différents protagonistes, polices comprises, pour retrouver cet argent quel qu’en soient les moyens. Cela donnera une histoire passionnante. C’est d’autant plus prenant que ce n’est pas juste un jeu du chat et de la souris. On aura c’est vrai un côté un peu gangster avec un soupçon de violence. Ça rajoutera un peu de punch à certaines parties. Et de l’autre côté, on aura un déroulé autour du monde de la finance. Une exploration dans les travers de cet « Empire Américain ». J’ai trouvé celle-ci captivante. Les explications seront données avec clarté sans être trop complexe. On va donc se plonger encore plus dans l’histoire.

Entre policier et sociologie, LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN offre une combinaison efficace qui mérite d’être vue.