Strange Way Of Life – Almodóvar s’incruste dans le western pour Saint-Laurent !

Strange Way of Life I Ethan Hawke, Pedro Pascal I El Deseo et Saint Laurent

Strange Way of Life : Silva traverse le désert à cheval pour retrouver Jake, qu’il a connu vingt-cinq ans plus tôt lorsqu’ils étaient tous deux tueurs à gages. Silva souhaite renouer avec son ami d’enfance désormais shérif, mais ces retrouvailles ne sont pas sa seule motivation…

Strange Way of Life I Ethan Hawke, Pedro Pascal I El Deseo et Saint Laurent
Strange Way of Life I Ethan Hawke, Pedro Pascal I El Deseo et Saint Laurent

Strange Way of Life

Note : 3.5 sur 5.

Court-métrage présenté au Festival de Cannes de 2023, il s’agit de la deuxième production par Saint-Laurent après “Lux Aeterna” de Gaspar Noé. Exit l’enfer d’un tournage, ici, c’est au tour du réalisateur Espagnol, Pedro Almodóvar, célèbre pour ses films “Volver” ou encore “La Piel que Habito”. Cette fois-ci, il vient nous plonger dans un western sur fond de romance amère, entre Pedro Pascal et Ethan Hawke ! Coup de chaud ou coup de pompe après le visionnage ? Ce court-métrage espagnol est sorti en salle le 16 Août, dans un format particulier, accompagné d’un deuxième court-métrage : “La Voix Humaine” avec Tilda Swinton.

En quelques mots

“Strange Way of Life” est un court-métrage assez poignant ! Almodóvar parvient en si peu de temps, à nous livrer une histoire aussi amère que sensuelle, douce que torturée. Porté par un duo absolument brillant, le réalisateur réussit son incursion dans le western, malgré un ensemble qui n’est pas exempt de défauts. Le temps passe, les corps vieillissent, le vin coule à flots… La sensualité parvient à transpirer de ce court-métrage, comme le réalisateur sait si bien le faire !

Almodóvar et Western érotique : Le combo gagnant ?

On ne peut pas le nier, Pedro Almodóvar a toujours su mettre en avant la sensualité dans ses métrages, et ce court-métrage ne fera pas exception ! Ici, deux hommes se retrouvent après 25 ans, ayant partagé une passion ardente et qui vont se voir rattraper par ce désir en une soirée.

Et ce désir latent, on le ressent bien dès les premières scènes ! Jake (Ethan Hawke), le shérif de la ville, retrouve Silva (Pedro Pascal) qui revient en ville, et autour d’un échange en apparence anodin, puis d’un dîner, on se rend compte bien vite que le désir est le troisième personnage ici ! Même si les scènes d’ébats ne seront rien de plus que suggérées, le désir bouillonnant entre les deux protagonistes est bien plus intense, on le voit quand la caméra s’attarde sur les regards, en mettant en exergue une tension croissante. Les deux hommes se désirent ardemment, en se dévorant du regard, désirant le corps de l’autre, comme si le temps passé n’avait pas altéré leurs sentiments, bien que le ressentiment soit aussi dans le paysage. Tout cela en passant par leur passion juvénile, où boire du vin n’aura jamais été aussi sensuel, passionnel, que maladroit et touchant!

En passant par des scènes ultra sensuelles, comme cette scène de dîner aussi tendre qu’érotique ; ses retrouvailles dans le bureau du shérif, où l’apparition du figure du passée réveille des sentiments enfouis. Le métrage va aussi passer par des scènes plus amères, comme une conversion autour d’un lit, où le ressentiment, les remords, viennent se mêler à un profond attachement, avant de replonger dans une scène de fin où il est possible de trouver la paix et un avenir à deux.

Strange Way of Life I Ethan Hawke, Pedro Pascal I El Deseo et Saint Laurent
Strange Way of Life I Ethan Hawke, Pedro Pascal I El Deseo et Saint Laurent

On boude un peu son plaisir…

Si la touche d’Almodóvar fait mouche, on ressent aussi la touche Saint Laurent, et c’est une petite déception par instants, rendant certaines scènes quelque peu artificielles dans son dispositif scénique.

Ce point est particulièrement flagrant dans une scène d’intérieur, où Jake et Silva échangent au bord du lit, et où la chambre à coucher ne parvient pas totalement à prendre vie, et donnant l’impression que le tout est bien tourné dans un studio… Et quel dommage quand on voit que le reste est plutôt solide visuellement, ainsi que dans les costumes, bien qu’un peu trop propret par moment.

Le plus grand regret ici, sera certainement sa longueur ! Car c’est avec plaisir qu’on pourrait en reprendre encore, que ce soit grâce à un duo d’acteurs absolument magnifiques, ou bien encore le potentiel d’un récit émouvant sur la vulnérabilité de deux hommes.

C’est un récit qui porte une grande émotion, c’est indéniable ! Où le temps se répond au fil du métrage, lorsque qu’une balle dans une outre de vin va rapprocher et réveiller la passion entre les deux hommes, ce sera au final une balle qui transperce un flanc qui va poser un ultime voile de douceur, quand l’un des partenaires accepte la tendresse de l’autre, c’est à ce moment que la beauté du temps brille, à la place de sa fatalité. Et on ne peut que se dire, que si le court-métrage avait été plus long, nous aurions pu plonger encore davantage dans cette relation, pour être encore plus ému par la poésie de ce récit, et la douce tragédie entre ces deux protagonistes, un regret qui prouve que le matériel de base est aussi bon que suffisamment large pour avoir une durée plus importante!

Au final, on fonce ? Ou on passe ?

Strange Way of Life” réussis l’exploit de transposer autant d’émotions et de sensualité en trente minutes! Jouissant d’une réalisation soignée, et portée par un duo d’acteurs parfaits, il en ressort de ce visionnage un mélange d’érotisme et d’émotions. Le réalisateur réussit à nous livrer un western aux paysages aussi arides que sublimes, et un récit, qui bien que trop court, parvient à livrer toute son émotion.

Le temps file, telle une balle qui s’échappe de son fusil. Et le métrage retranscrit parfaitement cela, parcourant le temps à toute vitesse, pour mieux rattraper nos deux personnages, dans un ranch, s’occupant l’un de l’autre !

Strange Way of Life I Ethan Hawke | El Deseo et Saint Laurent
Strange Way of Life I Ethan Hawke | El Deseo et Saint Laurent

Vous pouvez continuer à me suivre sur Instagram Twitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :