Trois nuits par semaine – Une plongé immersive dans le monde des drag-queens

Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution

Trois nuits par semaine : Baptiste, 29 ans, est en couple avec Samia, quand il fait la rencontre de Cookie Kunty, une jeune drag queen de la nuit parisienne. Poussé par l’idée d’un projet photo avec elle, il s’immerge dans un univers dont il ignore tout, et découvre Quentin, le jeune homme derrière la drag queen.   

Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution
Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution

Trois nuits par semaine

Note : 3.5 sur 5.


C’est le premier long-métrage de Florent Gouëlou qui reprend la thématique des drag-queens abordée dans son film de fin d’étude Un homme mon fils. Il a écrit le scénario en collaboration avec Raphaëlle Valbrune. Cette comédie romantique française est sorti le 9 novembre 2022 en salle.

Montrer un Paris invisible

Le cinéma français n’aborde presque pas le monde des drag-queens. Trois nuits par semaine se démarque donc du paysage en nous offrant une immersion dans cet univers. 

Une immersion totalement réussite. On commence doucement en étant néophyte comme Baptiste. Les shows sont sublimement filmés. C’est un véritable spectacle qui se déroule devant nos yeux avec un jeu de couleurs et des chorégraphies enchanteresses. Par la suite, nous allons plus aller dans les coulisses. L’envers du décor est intéressant à découvrir. Le spectateur apprend à connaître la personne derrière la drag-queen. Une dose d’humanité qui fait toute la différence. 

Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution
Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution

Une romance dans l’univers du drag

C’est plus au niveau de l’histoire que Trois nuits par semaine pèche. Se pencher sur l’aspect sentimental de Baptiste n’apporte pas grand-chose. Au contraire, cela met de la lourdeur par moments. En soi, voir l’évolution de son regard est pertinent, mais rajouter de la romance est inutile. D’un côté le dilemme avec sa petite amie Samia, et de l’autre son attirance envers Cookie Kunty. D’autant plus que le comportement du personnage porte à question. La logique de sa construction n’est pas totalement satisfaisante, surtout sur la fin. 

L’étoile de ce film est sans conteste la drag-queen Cookie Kunty. Il faut savoir qu’elle n’est pas un personnage de fiction, mais une véritable drag queen qui se produit partout en France. Elle brille de mille feux. Pour évoluer à ses côtés, Florent Gouëlou a confié les rôles des drag-queens à de vraies queens. Pablo Pauly n’est pas régulier dans sa prestation. Sa découverte du monde des drag-queens est touchante à voir, l’aspect amoureux moins. En rôle secondaire, Hafsia Herzi est impeccable. 

Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution
Trois nuits par semaine | Pyramide Distribution

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d