Everything Everywhere All at Once – Petite déception pour le film événement de cet été

Everything Everywhere All at Once : Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener. Face à des forces obscures, elle seule peut sauver le monde mais aussi préserver la chose la plus précieuse : sa famille. 

Everything Everywhere All at Once | Pathé Live
Everything Everywhere All at Once | Pathé Live

Everything Everywhere All at Once

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation de Daniel Kwan et Daniel Scheinert surnommé ensemble Les Daniels. Ils ont écrit le scénario ensemble. Ce film de science-fiction américain est sorti le 31 août 2022 en salle.

Un succès surprise

On est là devant la plus grande hype de cet été pour le grand public. La bande-annonce avait créé beaucoup d’engouement. On y voyait de l’action de l’humour et une utilisation du multivers. Alors que beaucoup de personnes étaient déçues par la façon dont Marvel utilisait ces éléments, on va voir si Everything Everywhere All at Once réussi à mettre les points sur les i. 

L’utilisation de ce multivers est parfaite. C’est une première étape totalement réussite pour ce film de science-fiction. Il y a énormément de couches qui vont être rajoutées, mais pour autant la ligne reste toujours cohérente et claire. La complexité est compensée par des explications rendant le tout limpide. Il y a aussi une grande diversité dans les différents univers proposés. Même si on en voit que des brides à chaque fois, on sent la créativité des Daniels. Pour accompagner celle-ci, l’esthétique va être extrêmement très bien travaillée. Nous avons des belles scènes ainsi qu’une photographie pêchue. C’est du grand cinéma d’un point de vue technique. Tout cela va être accompagné d’un grand nombre de touches d’humour. La volonté est de faire un contenu pétillant et vif. Si au début cela se révèle très efficace, au fur et à mesure ça va être moins le cas. 

Everything Everywhere All at Once | Pathé Live
Everything Everywhere All at Once | Pathé Live

Une oeuvre dense et chaotique

Malheureusement, le contenu est tellement riche qu’il va en devenir lourd. Le film dure 2h30 et cela va se sentir. Si vous ne rentrez pas dedans, on peut même dire que cela devient pénible. Le problème vient du fait que les idées soient balancées pêle-mêle. Cela donne une sensation d’overdose. Ce manque de simplicité empêche l’émotion de naître. La trame principale du drame familial n’arrive pas à se développer. Il y a beaucoup trop d’interférences pour que les rapports humains soient réussis.     

Le casting aussi va être impeccable. Michel Yahoo brille véritablement en tête d’affiche. L’actrice malaisienne incarne parfaitement le concept avec son personnage. En revanche, les rôles secondaires sont trop mis de côté. Le multivers aurait mérité de plus se concentrer sur eux. Surtout quand on voit le casting secondaire avec notamment Jamie Lee Curtis, Stephanie Hsu et Ke Huy Quan. Ces trois auraient mérité d’être plus exploités.    

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :