Big Time Adolescence – Pete Davidson éclate dans la peau d’un adulte bloqué dans l’insouciance adolescente

Big Time Adolescence : Un adolescent de 16 ans toujours vierge et en déficience d’hormones de croissance se laisse corrompre par son héros : un jeune nihiliste renvoyé de son lycée.  

Big Time Adolescence
Big Time Adolescence


Big Time Adolescence

Note : 5 sur 5.

 
C’est une réalisation de Jason Orley qui a fait récemment I Want You Back sur Amazon Prime Video. Big Time Adolescence a été dans la sélection du Sundance Film Festival 2019. Cette comédie dramatique américaine est sortie 31 octobre 2020 en VOD, et elle est disponible sur UniversCiné.

Pete Davidson fascine toujours autant

Il y a les acteurs complètement dingues et Pete Davidson en fait partie. Il est le genre d’homme sur lequel on peut reposer toute une histoire et ce sera le cas avec Big Time Adolescence. Le synopsis a beau être des plus simplistes avec un jeune adolescent en admiration devant l’ex de sa grande sœur, on n’en tient pas moins une petite pépite. Ce qui compte n’est donc pas la recette, mais la manière dont les ingrédients sont utilisés et la qualité de ceci. Avec une petite histoire, on peut créer des moments mémorables. 

C’est la folie qui va être le mot principal de cette comédie. Du début à la fin, cela va être n’importe quoi. On va enchaîner les grands délires avec ces jeunes ne pensant qu’à boire et à fumer. Il n’est pas rare d’avoir plusieurs fous rires en moins de 5 minutes. Bien entendu, il faut être fan de cet humour un peu poussé. C’est très loin d’être subtil, et même plutôt stupide, mais ça fait beaucoup rire. C’est un vrai rayonnement humoristique auquel on observe. 

Big Time Adolescence
Big Time Adolescence

Entre rire et réflexion

La force de ce film est d’arriver à quand même nous placer des moments clés plus réfléchis. Pour autant, ceux-ci ne vont jamais venir gâcher l’ambiance, car ils vont se fondre dans l’évolution de cet adolescent. Ce jeune déluré, qui prend pour exemple un type complètement barge, ne va pas pouvoir garder ce mode de vie éternellement. Il est complètement déconnecté du quotidien qu’est censé avoir un lycéen. Forcément, ses actes vont lui retomber dessus. Il est touchant dans sa manière de vouloir s’en sortir et fait une analyse très juste de la condition adolescente. En plus des larmes de rires, on aura donc quelques séquences très touchantes. 

Le duo composé de Pete Davidson et Griffin Gluck fonctionne parfaitement bien. Que ce soit pour se tirer des vannes ou avoir des passages de réflexions un peu plus approfondies. C’est un plaisir de les voir jouer ensemble. Ils vont bien représenter le moment charnière de la vie. Pour l’adolescent, révélé dans Tall Girl, comment il se positionne par rapport à ses amis sa famille et le lycée. Quant à celui, plus âgé, la problématique va venir d’une transition à l’âge adulte qui ne s’opère pas. La dernière scène sera en ce sens très symbolique. Elle montre d’ailleurs qu’il y avait quand même de la réflexion derrière ce film. Ce n’est pas parce qu’on rigole beaucoup et que les personnages sont un peu abrutis que le fond n’est pas présent. C’est ce qu’on appelle une “masterclass”.

Au passage, on retrouve avec plaisir la pétillante Sydney Sweeney ou encore le rappeur Machine Gun Kelly

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :