Murina – Une adolescente rêve de liberté face à l’oppression paternaliste

Murina : Sur l’île croate où elle vit, Julija souffre de l’autorité excessive de son père. Le réconfort, elle le trouve au contact de sa mère – et de la mer, un refuge dont elle explore les richesses. L’arrivée d’un riche ami de son père exacerbe les tensions au sein de la famille. Julija réussira-t-elle à gagner sa liberté ?  

Murina | KMBO
Murina | KMBO

Murina

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de la Croate Antoneta Alamat Kusijanovic. Elle a écrit le scénario avec Christina Lazaridi. Murina a remporté la Caméra d’Or au Festival de Cannes 2021. Pour la petite anecdote, le film a été coproduit par Martin Scorsese. Ce drame français est sortie le 20 avril 2022 en salle.

Au cœur d’une île croate

Encore une découverte cinématographique avec cette fois un film venu de Croatie. Alors ce n’est point dans la capitale Zagreb que va se passer ce film, mais dans les petites îles. Un endroit où vit une population dont le quotidien tourne autour du tourisme et de la pêche. Ils ont encore un gros ancrage culturel. C’est donc dans ce contexte qu’on va suivre la jeune Julija. Sa famille un grand projet, mais elle ne partage pas forcément leur idée. 

Le personnage de cette adolescente est intéressant. On va se prendre dans ce dilemme auquel elle fait face. D’un côté, elle est heureuse de cette vie autour la pêche et ne veux surtout pas quitter son île natale. De l’autre, elle n’en peut plus de l’éducation stricte voire même violente de son père. Une chose est sûre, elle va tout faire pour que le plan de son père capote. En effet, si celui-ci réussit, elle aura perdu sur les deux tableaux. Ils devront s’en aller, mais elle devra rester avec eux. Son fort caractère va être une grosse opposition pour son père et leur affrontement vont faire des étincelles. 

Murina | KMBO
Murina | KMBO

Avec un personnage fort en caractère

En parallèle, on va sentir beaucoup de fragilité en elle. La façon dont son père l’a éduquée, lui a donné beaucoup d’incertitudes. Il la rabaisse et la frappe. Dans ce contexte, en tant qu’adolescente, elle n’arrive pas à se construire. C’est sûrement pour cela qu’elle va se réfugier auprès d’un adulte en l’identifiant à la figure paternelle. Des moments plutôt émouvants tant ils sont désespérants à voir pour elle. Il est, en effet, triste de voir comment cette adolescente se raccroche à la moindre branche pour essayer de s’imaginer une meilleure situation que sa condition actuelle. Comme un cri de désespoir d’une jeunesse voulant s’épanouir.   

Si Murina marche, c’est en grande partie grâce à Gracija Filipovic qui assure à tous les points. Alors que les rôles secondaires seront beaucoup moins éclatants, la Croate arrive à tenir l’attention du public. Il fallait une grande prestation pour combler ce personnage fort et omniprésent et cela a été le cas. Il faut tout de même reconnaître que la présence de Cliff Curtis fait toujours son effet. Au-delà de son rôle dans En eaux troubles, le Néo-Zélandais est sûrement le plus connu de ce casting grâce à Die Hard 4 – retour en enfer et la série Fear the Walking Dead. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :