Alors on danse – Michèle Laroque n’y arrive pas à la réalisation

Alors on danse : Bien décidée à reprendre sa vie en main après avoir découvert les infidélités de son mari, Sandra se réfugie chez sa sœur Danie. A l’opposé l’une de l’autre, elles se retrouvent autour de leur passion commune : la danse. Avec les pieds nickelés de la chorégraphie Lucien et Roberto, des amis de sa sœur, Sandra trouve enfin la liberté et le grain de folie qui manquaient à sa vie. Une nouvelle vie commence : parce qu’on a tous le droit à une deuxième danse ! 

Alors on danse | UGC Distribution
Alors on danse | UGC Distribution

Alors on danse

Note : 2.5 sur 5.

C’est la troisième réalisation de Michèle Laroque alors que les deux autres comédies n’ont pas convaincu le public notamment Brillantissime.  Pour écrire le scénario avec Stéphane Ben Lahcene (L’Italien), ils adaptent le long métrage britannique Finding Your Feet de Richard Loncraine. Cette comédie française est disponible le 9 mars 2022 en salle.

Le rythme ne va jamais décoller

Il n’y a pas une année sans une comédie avec Michèle Laroque, Thierry Lhermitte, Patrick Timsit ou encore Isabelle Nanty. Pour l’occasion Alors on danse a même réunir les quatre. Le schéma n’est pas spécialement bien construit. Il manque une certaine fluidité dans la mise en place de l’histoire. D’un côté Michèle Laroque et Isabelle Nancy sont sœurs, sur ce point pas de souci. C’est plus la relation amicale qui les lie avec Thierry Lhermitte et Patrick Timsit qui étonne. Sur le fond, nous sommes sur une classique séparation et remise à niveau.

Cette comédie a la particularité d’être moyen sur tous les tableaux. On ne peut pas dire que c’est une explosion de joie mais à contrario, rien n’est réellement raté. Elle se regarde de manière assez passive sans pour autant être désagréable. Une sensation qui ne va pas très bien avec le cinéma en revanche peut passer dimanche soir sur TF1. Tout est trop mou. On attend les éclats de rire mais ils n’arrivent pas. Pour autant le sourire n’est jamais très loin. On aurait aimé un peu plus de peps alors que justement on utilise le thème de la danse.

Alors on danse | UGC Distribution
Alors on danse | UGC Distribution

J’aime cet article de Alors on danse

Et on se retrouve avec une énième comédie française moyenne

En termes de romance, c’est la même chose. Pour se consoler, Michèle Laroque va tenter de trouver les bras de Patrick Timsit ou Thierry Lhermitte (suspense). Cependant, ça ne va jamais aller vraiment très loin dans l’émotion. Ce n’est pas spoiler que dire que là il y aura un happy and, en revanche celui-ci sera à l’image du film, assez plat. Dommage, car on sent qu’on n’est jamais très loin de vraiment marcher. Malheureusement à aucun moment ça ne va prendre. Une sensation étrange. Il aurait fallu seulement quelques passages vraiment drôles pour avoir une réussite. Finalement ce qu’on retient le plus, ce sont les moments de danses qui sont bien fait. Ils ont pris toute l’énergie du film.

Pour ce qui s’agit du casting, on réunit des têtes marquantes. Sans surprise ça fonctionne pas mal. Michèle Laroque, même si par moment elle a l’air un peu éteint, arrive toujours à convaincre. Isabelle Nanty s’en sort mieux. On est sur un personnage un peu plus vif même si son côté un peu révolutionnaire fait rire juste 5 minutes. Patrick Timsit est dans un rôle un peu hybride et ça ne le mets pas du tout en avant. Thierry Lhermitte a un peu le même problème que Michèle Laroque. Il est là sans être là et c’est dommage. En soit on est content de les voir mais on n’apprécie pas tant que ça. Il aurait été bien de plus misé sur un casting secondaire de bonne qualité comme Antoine Duléry et Jean-Hugues Anglade.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :