Massacre à la tronçonneuse – Les bobos réveillent Leatherface

Massacre à la tronçonneuse : Melody, sa sœur adolescente Lila et leurs amis Dante et Ruth se rendent dans la petite ville de Harlow, au Texas, pour lancer une nouvelle entreprise. Mais leur rêve se transforme bientôt en cauchemar éveillé lorsqu’ils pénètrent sans le vouloir dans le monde de Leatherface, le dangereux tueur en série dont l’héritage sanglant continue de hanter les habitants de la région. Parmi eux, Sally Hardesty, unique survivante du tristement célèbre massacre de 1973, et bien décidée à se venger.

Massacre à la tronçonneuse | Netflix
Massacre à la tronçonneuse | Netflix

Massacre à la tronçonneuse

Note : 2 sur 5.

C’est la première réalisation de David Blue Garcia. Celui-ci a remplacé les frères Ryan et Andy Tohill, alors que le tournage avait déjà commencé. Le scénario a été écrit par Chris Thomas Devlin.  Ce film horrifique américain est disponible le 18 février 2022 sur Netflix.

Leatherface revient

La franchise Massacre à la tronçonneuse qui est entrée dans les classiques de l’horrifique. Elle commencera par le film de Tobe Hooper en 1974. Il avait été interdit de diffusion en France dans un premier temps. On compte neuf films au total avec plusieurs lignes chronologiques. L’original avec Massacre à la tronçonneuse (1974), Massacre à la tronçonneuse 2 (1986), Leatherface : Massacre à la tronçonneuse 3 (1990) et Massacre à la tronçonneuse : La Nouvelle Génération (1994). Puis il y eut le remake Massacre à la tronçonneuse (2003) et son prequel Massacre à la tronçonneuse : Le Commencement (2006). Comme ce fut un échec, il y eut une nouvelle tentative avec Texas Chainsaw 3D (2013) et son prequel Leatherface (2017). Comme souvent, lorsque les franchises horrifiques sont dans une impasse. Il efface le passé et fait une suite directe au premier opus. C’est le cas avec ce film de 2022 qui est la continuation de celui de 1974, en effaçant les autres films. 

Pour ce Massacre à la tronçonneuse version 2022, on retourne logiquement dans le Texas. Par contre cette fois-ci, on ne va pas aller dans la cambrouse, mais un groupe de bobo va tenter de reconstruire une ville. Un fond scénaristique un peu lourd et assez brouillon. Cela crée une ambiance qui ne se prête pas à la saga. Pour une suite directe, le lien est assez pauvre. On va voir un peu Sally Hardesty la survivante du premier opus. Par contre ce n’est pas la même actrice. Marilyn Burns nous a malheureusement quittés en 2014. Il aurait été donc plus correct de faire un hommage plutôt que ce changement.   



Massacre à la tronçonneuse | Netflix
Massacre à la tronçonneuse | Netflix

J’aime cet article de Massacre à la tronçonneuse

Et il crie vengeance

Qui dit massacre à la tronçonneuse dit forcément mort gore. Globalement, on va être tout de même servi avec cet opus. Il y a une scène de massacre qui est assez fun à voir. Quant aux autres meurtres, ils sont plutôt énergiques. Pour ceux qui aiment le sang, vous allez être servis. Nuance importante, il n’y a pas mal de temps mort. Finalement, on attend juste que les gens se fassent trucider. Par contre, entre chaque événement, le dérouler est chaotique. Il se passe des enchaînements tirés par les cheveux. Certes, c’est habituel dans ce type de film horrifique, mais là, c’est trop. Cela ne fait pas naturel et au bout d’un moment, c’est épuisant. 

Sans grande surprise, le casting va être assez mauvais. En tête de file, nous avons Elsie Fisher qui ne montre pas grand-chose. Le seul acteur ayant un petit bagage est Jacob Latimore, on a pu voir dans le film Detroit. Le choix de faire le personnage antipathique est plutôt bien trouvé. Pour une fois, on peut se dire qu’ils “méritent” leur mort. À noter tout de même la performance de Moe Dunford, déjà vue dans la série Viking. Dommage que celui-ci ne dure pas vraiment longtemps.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :