Maison de Retraite – Kev Adams se repose sur les anciens

Maison de Retraite : Afin d’éviter la case prison, Milann, 30 ans, est contraint d’effectuer 300 heures de travaux d’intérêts généraux dans une maison de retraite, Les Mimosas. Ses premières semaines sont un véritable enfer ! Mais il se fait rapidement adopter par les retraités, en particulier par une bande de 7 inséparables qui lui apprennent, chacun à leur manière, leur vision de la vie. Au fil des semaines, Milann découvre que l’établissement profite de la vulnérabilité de ses pensionnaires pour les arnaquer. Il décide alors d’organiser une grande évasion, mais il n’est pas au bout de ses peines…

Maison de Retraite | UGC Distribution
Maison de Retraite | UGC Distribution

Maison de Retraite

Note : 2.5 sur 5.

C’est une réalisation de Thomas Gilou qui a fait la saga La vérité si je mens. Catherine Diament (Catherine Diament) a écrit le scénario avec Kev Adams. Maison de Retraite a été dans la sélection du Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez 2022.  Cette comédie française est disponible le 16 février 2022 en salle.

Kev Adams prisonnier dans une maison de retraite

L’histoire de Maison de Retraite va tristement avoir son écho dans l’actualité. En effet, il y a quelques semaines, un scandale fit trembler le monde des EHPAD. Celui-ci pointa du doigt le traitement scandaleux d’Orpea vis-à-vis de ses pensionnaires. Malheureusement, c’est ce qui va arriver aussi dans ce film. Le hasard du calendrier va faire donc que celui-ci aurait une certaine portée symbolique. En revanche, ça ne suffit pas pour briller. En dehors du contexte, le schéma va être plutôt classique. On aura Milann un looser qui va se découvrir une passion en travaillant dans une maison de retraite.   

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça démarre assez lentement. Avant que celui-ci n’arrive dans la maison de retraite, le récit n’a pas grand intérêt. Il a cependant une tentative de construire autour de lui, mais ça ne prend pas vraiment. L’aspect maltraitance est une notion importante à aborder. Il est très louable d’avoir voulu en parler, mais ce n’est pas fait de la meilleure des manières. C’est dans la dernière partie que cela va avoir un véritable impact. Cependant, ce sont les moments les plus lourds du film. Même s’il ne dure que 1h45 la longueur se fait ressentir. 



Maison de Retraite | UGC Distribution
Maison de Retraite | UGC Distribution

J’aime cet article de Maison de Retraite

Et il s’en sort comme il peut

Dans une comédie, il est quand même important d’abord l’humour. À part quelques rires à droite ou à gauche, ça ne va pas aller très loin. Il a beaucoup de tentatives de sketchs, mais elles ne font pas toute mouche. Ce sont les parties un peu plus sentimentales qui vont donner une véritable valeur ajoutée. Celles-ci sont dans un ton beaucoup plus juste et sont quand même assez efficaces. 

C’est un peu l’image de Kev Adams. Quand il veut nous faire rire, c’est peu convaincant. Par contre quand il commence à jouer sérieusement cela devient assez intéressant. Il est temps qu’il lâche ses rôles un peu abrutis pour se plonger dans de véritables personnages. La Maison de Retraite est surtout porté par son casting old school. Une belle brochette d’acteurs expérimentés sera là pour se rappeler au bon souvenir. Les noms sont impressionnants avec Jean-Luc Bideau, Daniel Prévost, Liliane Rovère, Firmine Richard ou encore Marthe Villalonga. Celui qui va le plus se démarquer reste Gérard Depardieu. Il est impressionnant dans ce rôle d’ancien boxeur à la retraite. Que ce soit par ses réflexions aiguisées ou encore son partage d’expérience, c’est lui qui prend véritablement le lead. On peut facilement dire que cette comédie aurait été un échec sans le casting des “anciens”.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :