The Innocents – Le lauréat du Festival fantastique de Gérardmer met une grande claque

The Innocents : Un été, quatre enfants se découvrent d’étonnants pouvoirs et jouent à tester leurs limites, loin du regard des adultes. Mais ce qui semblait être un jeu d’enfants, prend peu à peu une tournure inquiétante… 

The Innocents | Les Bookmakers / Kinovista
The Innocents | Les Bookmakers / Kinovista

The Innocents

Note : 4.5 sur 5.

C’est la seconde une réalisation de Eskil Vogt qui avait été scénariste pour Julie (en 12 chapitres). Il a aussi écrit celui de The Innocents. Ce thriller a remporté le Prix de la critique et le Prix du public au Festival du film fantastique de Gérardmer 2022, et a été présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021. Ce thriller norvégien est disponible le 9 février 2022 en salle.

Des enfants avec des supers pouvoirs

Cette histoire est tout bonnement géniale. C’est une plongée en plein cœur d’un quartier fermé sur lui-même, durant un été norvégien, devenant le cocon de ce drame. Le récit s’installe tranquillement et pose des bases saines. C’est un plaisir de rentrer dans cet univers et de les voir découvrir leur pouvoir en même temps que nous. On les accompagne dans cette montée en puissance plaisante.   

Ce concept, de donner des dons naturels, est toujours efficace. Devenu un peu glissant depuis l’arrivée des films de super-héros, The Innocents ne tombe pas dans le piège de la surenchère. Les capacités sont simples mais suffisantes pour nourrir une trame riche. Cela se reflète dans les effets spéciaux. Ceux-ci vont être sobres, mais bien faits. C’est un élément important, car trop de films se perdent dans de vaines tentatives d’en mettre plein les yeux, en échouant.    



The Innocents | Les Bookmakers / Kinovista
The Innocents | Les Bookmakers / Kinovista

J’aime cet article de The Innocents

Qui vont rapidement les dépasser

Une fois qu’on est dans le dur de ces pouvoirs, The Innocents devient de plus en plus passionnant. Tout est misé sur la tension créée autour du sentiment de puissance qu’ils procurent. Imaginez comment un enfant peut facilement perdre la tête face à ces capacités. C’est d’autant plus le cas s’il est mal traité dans son quotidien. Résultant, on va véritablement sentir le danger constant. Jusqu’où ira cet enivrement aux conséquences malsaines. Consensuellement, on ne veut jamais qu’il arrive quelque chose à un enfant, mais que faire s’il devient hors de contrôle et dangereux. Il y a une puissance de mettre le spectateur devant ce dilemme grâce aussi à cette ambiance géniale.    

Les quatre enfants sont tous fantastiques. Ils font tous leurs premiers films et c’est Rakel Lenora Fløttum qui sera la plus impressionnante. Elle arrive à bien transmettre la complexité de cette jeune fille partagée entre la morale qui lui a été enseignée, et sa colère de toujours passer derrière sa sœur. Le personnage de Ben, joué par Sam Ashraf, est l’un des plus intéressants. On ressent parfaitement la haine qui se cache ne lui. Il est comme un volcan prêt à exploser.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :