Adieu Monsieur Haffmann – Lellouche et Auteuil symbole d’une période sombre de l’histoire

Adieu Monsieur Haffmann : Paris 1941. François Mercier est un homme ordinaire qui n’aspire qu’à fonder une famille avec la femme qu’il aime, Blanche. Il est aussi l’employé d’un joaillier talentueux, M. Haffmann. Mais face à l’occupation allemande, les deux hommes n’auront d’autre choix que de conclure un accord dont les conséquences, au fil des mois, bouleverseront le destin de nos trois personnages. 

Adieu Monsieur Haffmann | Copyright Vendôme Production
Adieu Monsieur Haffmann | Copyright Vendôme Production

Adieu Monsieur Haffmann

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation de Fred Cavayé dont le dernier long-métrage, Le Jeu en 2017, a été une grande réussite. Il adapte la pièce la pièce Adieu Monsieur Haffmann de Jean-Philippe Daguerre, qui a remporté 4 Molières en 2018. Le scénario a été écrit avec la collaboration de Sarah Kaminsky (La Ch’tite famille). Ce drame historique est disponible depuis le 12 janvier 2022 en salle.  

Retour sur une période sombre de l’Histoire française

Ce film va donc se dérouler durant la Seconde Guerre mondiale. Plus particulièrement en 1941 alors que la répression contre les Juifs, dans la France Occupée, devenait de plus en plus dure. Les biens des Juifs étaient confisqués par les nazis et c’était le début de l’étoile jaune. La suite, vous la connaissez. Il est important d’avoir en tête ce contexte pour bien comprendre la décision que doit prendre M. Haffmann.

Sans aucun tabou Adieu Monsieur Haffmann va revenir sur une période trouble de notre passé. Le sujet de la collaboration avec les nazis est souvent éludé tant cela a marqué le pays par une honte d’avoir aidé l’ennemi. C’est donc observer le comportement de François Mercier qui va être le plus intéressant. Cet homme dit “ordinaire” va être bloqué entre deux choix, soit il coupe court au commerce avec les nazis, soit il se rapproche d’eux pour les avoir dans la poche. Dans les deux, il est perdant. Le premier va l’obliger à prendre de gros risques pour sa vie, et le second est justement de se faire voir comme un collabo. Un dilemme qu’il ne se posera pas longtemps avec un manque de nuance du personnage. Ça aurait pourtant été un axe pertinent. En cette période sombre, le comportement des gens n’était pas forcément tout blanc ou tout noir.

Adieu Monsieur Haffmann | Copyright Vendôme Production
Adieu Monsieur Haffmann | Copyright Vendôme Production

J’aime cet article de Adieu Monsieur Haffmann

Avec un récit qui manque de profondeur

C’est à l’image de ce scénario qui manque franchement de nuance. Alors que le contexte est tendu et délicat, un traitement aussi marqué n’est pas adapté. On aurait aimé un peu de nuance. Le dérouler se comprend rapidement et en deviendra trop linaire. La prise de risque est minimum. Résultat, même si le thème abordé est fort, son traitement est plus que fade. Dommage, car cela fait que le potentiel émotionnel reste faible. Surtout que l’histoire du bébé va rajouter un autre côté cruel un peu lourd et loin d’être nécessaire.

Si Adieu Monsieur Haffmann s’en sort, c’est grâce au duo composé de Daniel Auteuil et Gilles Lellouche. Les deux acteurs nous livrent une performance de haut vol dans ce drame historique. Ils se tiennent tête à merveille. Leur charisme ne doit surtout pas faire oublier le peu de travail sur les personnages. Pour les accompagner Sara Giraudeau est parfaite. Son air touchant lui donne une certaine innocence.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :