Tout nous sourit – La comédie acclamée au Festival de l’Alpe d’Huez 2020 enfin dans nos salles

Tout nous sourit – La comédie acclamée au Festival de l’Alpe d’Huez 2020 enfin dans nos salles

22 octobre 2021 0 Par doisjelevoir

Tout nous sourit : Tout sourit à Audrey et Jérôme. Ils ont trois merveilleux enfants et leurs métiers les passionnent. Le temps d’un week-end, ils partent chacun de leur côté… Avec leurs amants respectifs. Sauf qu’ils ont la même idée : aller dans leur maison de campagne. Quand ils se retrouvent nez à nez, c’est l’explosion. 

Tout nous sourit
Tout nous sourit

Tout nous sourit

Note : 3.5 sur 5.

C’est le second long-métrage de Melissa Drigeard après Jamais le premier soir en 2014. Elle a écrit le scénario en compagnie de Vincent Juillet qui a déjà travaillé à plusieurs reprises avec elle. Tout nous sourit a reçu trois récompenses au Festival International du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez 2020 avec le Prix Spécial du Jury, le Prix d’Interprétation Féminine pour Elsa Zylberstein et le Prix d’Interprétation Masculine pour Stéphane De Groodt

J’ai vraiment trouvé que c’était une bonne comédie. 

Un week-end en amoureux

Le concept de mettre en face à face un mari et une femme adultère, en rajoutant leurs amants respectifs, c’est plutôt réussi. Après, cela met beaucoup trop de temps à démarrer. Il y a un peu trop de chichi inutile. Une fois passé cela, l’idée est bien développée. L’exploitation est très juste afin de ressortir au mieux le côté incongru de la situation et ses conséquences. Plus cela avance, plus la mécanique va se mettre en ordre. Au bout d’un moment, les enjeux émotionnels du couple vont être bien ressorti. Certains passages sont vraiment bien faits. On sort du cadre de la comédie simple. 

Par contre, l’équilibrage moments porté sur l’humour, et ceux plus profonds, n’est pas toujours bien dosé. Il arrive souvent de passé brutalement de chaud au froid, ce qui empêche une dynamique constante de se faire. J’ai été un peu perturbé quelques fois car je n’avais pas le temps de rentrer dans le moove de l’instant. Forcément, ça fait qu’on va avoir des passages mous. En revanche, d’autres vont être tout simplement géniaux. 

Mais pas ensemble

Je dois avouer que j’ai pas mal rigolé, je peux même dire beaucoup. Il y a un vrai cynisme qui se dégage du mari. Ses réflexions m’ont éclaté notamment son rapport avec l’amant de sa femme. La tension de la situation fait que quand ça explose c’est génial. Au lieu de la haine, on ressent de l’amusement à voir cela. La femme qui elle a plus tendance à perdre ses nerfs est géniale. Comme dit plus haut, l’émotion ne va pas être oubliée en montrant les conséquences de la destruction du couple. J’ai été particulièrement touché par une fin qui est très belle. Les personnages au-delà du mari et de la femme, sont complémentaires et apportent chacun quelque chose sauf celui du plus petit qui est légèrement inutile.   

Tout cela est possible grâce à de très bons acteurs. Ce n’est pas pour rien que ce duo a été récompensé à l’Alpe d’Huez. Stéphane De Groodt est pour moi le vrai moteur du côté comédie. Sans lui, on est privé de la grande majorité des répliques drôles. Même si elle aussi va nous faire rire, Elsa Zylberstein va être beaucoup plus dans la partie émotion. Son jeu est très juste. J’ai aussi beaucoup aimé Guy Marchand. Dans le second rôle du père d’Audrey, il donne une belle sagesse.   

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture