Non classé

Space Jam : Nouvelle ère – LeBron James prend la relève de Michael Jordan (Animation, Comédie, Famille – Pas terrible – Cinéma)

LeBron et son jeune fils Dom sont retenus prisonniers dans un espace numérique par une intelligence artificielle malveillante. Le joueur de basket doit ramener son petit garçon sain et sauf chez lui, en faisant triompher les Looney Tunes.

C’est Malcolm D. Lee (Scary Movie 5) qui réalise cette suite à Space Jam sorti en 1996 avec à l’affiche Michael Jordan. Le scénario a été écrit par Juel Taylor, Tony Rettenmaier, Keenan Coogler et Terence Nance.

Je suis un grand fan de LeBron James et j’attendais donc impatiemment de voir ce nouvel opus de Space Jam. Mon peu d’objectivité me fait dire qu’il n’est pas terrible, c’est dire…

Le principe est de prendre la star mondiale actuelle du basket, soit LeBron James, pour remplacer Michael Jordan dans le rôle principal. Déjà que le débat pour savoir lequel des deux est le meilleur joueur de l’histoire bat son plein, ce film ne peut que rajouter une couche. Concrètement, la construction reste la même qu’en 1996 mais mise à la sauce 2021.

Pour les jeunes générations, c’est plutôt adapté, et cela leur parlera mieux que celle des années 90. Pour ceux ayant découvert l’aventure Looney Tunes à l’époque, cela passera tout de même moins bien. La nostalgie du premier va se faire ressentir et ne va pas aider.

Pourtant, ce film familial fourmille de bonnes petites idées. Sur ce point je n’ai rien à redire. Tout le long j’ai vu des pistes intéressantes et qui aurait pu donner quelque chose. Malheureusement, c’est très mal dosé. A chaque fois cela va trop loin. Résultat le contenu est (très) lourd, voire gênant sur certains passages. Au bout d’un moment j’étais même fatigué de cet excès.

Cela s’applique à l’humour où les premières blagues font rigoler, mais ils ne savent pas s’arrêter et exploitent chaque sketch jusqu’à la moelle. Les caméos aussi vont souffrir de cela. Au lieu de mettre des petits easter egg ne vont pas du tout être subtile. Warner a fait ça de façon bien insistante comme pour nous vendre leur catalogue. Dommage car ils ont un univers riche et varié. S’il avait été exploré de manière fine, cela aurait été un plaisir.

En tout cas on voit que le budget suit car graphiquement c’est vraiment agréable à voir. Même si je ne suis pas fan de la touche moderne pour les Looney Tunes, je reconnais que visuellement c’est impeccable.

Concernant l’acting, même s’il n’est pas exceptionnel LeBron James fait le boulot avec sa bonne volonté. Je ne vous cache tout de même pas que Don Cheadle est tout de même au-dessus dans sa performance. L’expérience a parlé.

En revanche, l’histoire est insupportable. Elle est totalement bancale et plombe le film. Il y a trop de passages inutiles ou à rallonge qui casse le peu de dynamique ayant pu exister. Pour ne rien arranger, les personnages vont être assez plats.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :