Non classé

Space Jam – Michael Jordan vient en aide aux Looney Tunes (Comédie, Fantastique, Aventure – Moyen – Netflix)

Panique au pays des Looney Tunes ! Les affreux Monstars, venus de l’espace, sont venus kidnapper Bugs Bunny et ses amis pour les emmener dans un parc d’attractions extra-terrestre ! Seule chance pour nos héros d’échapper à leur sort : battre les Monstars au Basket Ball. Mais face aux super-pouvoirs des extraterrestres, Bugs, Daffy, Titi et les autres n’ont plus qu’un espoir : faire jouer dans leur équipe le plus grand basketteur de tous les temps : Michael Jordan en personne !   
 

C’est une réalisation de Joe Pytka. Le scénario a été écrit par Leonardo Benvenuti, Steve Rudnick, Timothy Harris et Herschel Weingrod. Les deux derniers ayant fait celui de la comédie UN FAUTEUIL POUR DEUX. 

Bien que ce film reste un classique, il n’a pas super bien vieilli. Si on peut le résumer en deux mots cela serait « bon enfant ». Malgré tous les défauts visibles et son style vieillot, on passe un moment vraiment sympa devant. Ce n’est pas prise de tête et respire la bonne humeur. 

Vous n’êtes même pas obligé d’aimer le basket pour le voir car on est loin d’un film de puriste. On se rapproche plus d’un délire pour ceux qui sont fans des dessins animés. En effet, les seuls moments de basket seront le match final et ça part dans tous les sens avec les Looney Tunes. 

C’est super fun par contre c’est pas du tout construit. Les scénaristes ne sont pas allés chercher bien loin et ont clairement fait l’impasse sur ce qui a du sens ou non. Mais après tout, quand on regarde un film composé avec Bugs Bunny, on s’en doute un peu. 

Ce mélange du genre, qu’on avait pu voir 10 ans plus tôt dans QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT, est très efficace. Si vous rajoutez la star mondiale du basket Michael Jordan, c’était quelques choses. Il y a beaucoup d’autodérision par rapport à sa pause baseball. Par contre, son talent d’acteur ce n’est pas trop ça.  Heureusement, on a une apparition de Bill Muray, et c’est toujours bon à prendre.

Généralement, j’ai bien rigolé tout du long. J’adore le design des aliens. Ils sont très stylés. Et mention spéciale à la bande originale qui restera mythique avec le titre I Believe I Can Fly de R. Kelly. 

Après ce visionnage de SPACE JAM j’attends la suite en 2021 cette fois avec LeBron James en vedette. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :