Non classé

Les Séminaristes – Le communisme contre l’Eglise (Drame – Moyen – Cinéma)

En Tchécoslovaquie au début des années 1980, le régime communiste musèle l’église. Deux jeunes séminaristes devront choisir entre la soumission, ou une fidélité à leurs convictions qui pourrait leur coûter la vie.

C’est une réalisation de Ivan Ostrochovský. Il a écrit le scénario avec Marek Leščák et Rebecca Lenkiewicz (Colette)

J’étais curieux de voir l’impact du régime communiste sur l’Eglise. Un sujet sur lequel je ne m’étais encore jamais penché. Finalement, le résultat est un peu moyen.

Le concept en soit est intéressant. Voir les différents moyen mis en place par le gouvernement communiste afin de contrôler les pensées cléricales. Il faut savoir que nous sommes en pleine guerre froide, il y a donc une volonté d’imposer l’idéologie à tous. On le sait, le fonctionnement de l’Église, n’est pas celui de la population. Les méthodes ne sont donc pas les mêmes.

On va voir donc comment en Tchécoslovaquie, a été mis en place le Pacem in Terris, une organisation procommuniste implantée dans les différentes entités de l’Eglise. On pourra observer les réactions des membres cléricales, certains vont dans le sens, et d’autres vont résister en secret, avec l’appui du Vatican.

Vous pouvez mêler à cela les diverses manipulations du StB, service de sécurité du régime communiste tchécoslovaque et courroie de transmission au KGB soviétique. Tous ces points sont plutôt intéressants à observer. C’est un zoom historique peu connu.

Par contre, c’est sur la forme que j’ai eu plus de mal. On est dans un film extrêmement lent. De plus, je n’ai pas accroché avec l’application de tout cela sur le récit. Les notions me plaisent, mais l’histoire ne m’a pas passionné. Malheureusement, on a des personnages peu attachants et je ne ressentais pas leur émotion face aux différents dilemmes. Le style noir et blanc en 4/3 est un hommage aux vieux films tchèques.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :