Non classé

Army of the dead – Les zombies à la sauce Snyder (Action, Epouvante-horreur – Bien – Netflix)

Profitant d’une attaque de zombies, un groupe de mercenaires va aller dans la zone de quarantaine pour faire un braquage.

C’est le retour du réalisateur de 300 (2006), Zack Snyder, qui depuis 2011 n’avait fait que des productions DC. Il a écrit le scénario avec Shay Hatten (John Wick Parabellum). Netflix a déjà prévu un univers étendu avec un programme un préquel, Army of Thieves, et un spin-off en série animée, Army of the Dead : Lost Vegas.

C’était un des films exclusifs Netflix les plus attendus de l’année, et je dois dire que même si j’ai bien aimé, il y a tout de même une dose de déception avec une impression de fait rapidement à l’image des effets spéciaux ratés.

Sans surprise le réalisateur assure comme même sur ce qu’il sait faire, c’est à dire de l’épique. A l’image d’un 300, une bande de quelques valeureux (mercenaires) vont devoir affronter une armée de zombie pour avoir leur récompense. Finalement, il n’y aura pas énormément d’affrontement sur les 2 heures 30 de films, mais par contre ces passages sont bien réussis. Ils vont être dynamiques et puissants. Dommage qu’on n’en ait pas plus.

La musique du compositeur Junkie XL va venir donner de la grandeur à ces séquences. Au-delà de l’aspect cool de ses affrontements, c’est la bande originale qui fait vibrer lors de ces passages. Le film arrive à avoir un bon rythme et ce regard bien.

Après, cela va tout de même pêcher, l’empêchant de savourer à fond. La construction des personnages est trop basique. On a un peu l’équipe attendue avec tous les profils du bon mercenaire, de celui possédant un grand cœur à l’autre venue que pour dégommer du zombie. Au vu du type de film, ce n’est pas pénalisant, mais venant de Zack Snyder, j’attendais une valeur ajoutée sur ce point.

Je ne vais pas blâmer les acteurs car ils donnent ce qu’on attend d’eux. Que ce soit Omari Hardwick (Power), Theo Rossi (Marvel’s Luke Cage) ou encore Dave Bautista, je n’ai pas été déçu par leur prestation. Le dernier m’a même plutôt agréablement surpris. J’étais tellement habitué à le voir en Drax des Gardiens de la Galaxie. J’ai eu aussi un petit coup de cœur pour Raul Castillo.

Les plus gros problèmes, et donc les plus handicapant, vont être l’histoire et son déroulé. Il y a trop d’indice laissé pour deviner ce qu’il va arriver. Résultat, l’effet de surprise est quasiment nul. C’est beaucoup trop grossier comme manière de faire. Pour ne rien arranger, mais c’est un classique du style, il y aura la bêtise dans le comportement des protagonistes. Ironiquement, certains éléments comme les « zombie robot » sont balancés sans aucune explication comme si de rien était.

Le récit va aller un peu dans le mur avec pas mal d’incohérence, notamment sur le final. Celui-ci n’est ni fait, ni à faire et donne l’impression de n’être là que pour une probable suite. On finit donc avec une très mauvaise impression.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :