BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN (Action / Aventure – Pas mal)

Quatre ans après SUICIDE SQUAD (2016), Margot Robbie revient dans la peau d’Harley Quinn avec BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN) (2020).

C’est Cathy Yan qui réalise ce spin-off centré sur le personnage créé par Paul Dini et Bruce Timm en 1992. Il est le 8ème film rentrant dans le DCU. Le scénario a été écrit par Christina Hodson (BUMBLEBEE) en se basant notamment sur les comics « New 52 ».

Dans BIRDS OF PREY, on retrouve Harley Quinn (Margot Robbie) qui vient de se faire larguer par le Joker. Elle se découvre de nombreux ennemis.

J’ai été beaucoup déçu par ce film. Je m’attendais franchement à mieux et je pense qu’à vouloir trop en faire, ils sont passé à côté. Il y a quatre ans, Harley Quinn avait séduit tout le monde par sa folie. On retrouve bien là cet élément, mais poussé à son paroxysme. Comme on dit « trop de folie, tue la folie ». Il y a une surenchère gratuite et ça fatigue un peu. Même Margot Robbie, qui d’habitude m’épate, n’a pas l’air très à l’aise. Elle n’est pas toujours juste, et on sent qu’elle se force par moments. Ça gâche l’essence même du personnage. Elle ne va pas être aidée par une histoire qui se construit difficilement. Tout le long, il va avoir une narration à force pensante. Il y a énormément de flashback, et même si finalement ça colle bien, le rythme reste poussif. A aucun moment je n’ai réussi à rentrer dedans. On aura tout de même l’occasion de découvrir au cinéma des personnages de DC pas encore exploité. Ceux-ci sont bien faits et les différentes actrices sont bien, ma préférée étant Jurnee Smollett-Bell dans le rôle de Black Canary. Le vilain a été bien trouvé avec Ewan McGregor. Cet acteur est génial et il apporte un vrai plus. C’est pour moi la grande réussite de ce film. Ça, et l’ambiance qui je dois avouer est super. Que ce soit les tons de couleur, certains plans, ou les musiques, on sent qu’un gros travail a été effectué à ce niveau. Dommage que cela n’a pas été de même avec les scènes d’action beaucoup trop brouillonnes.

L’étape de l’épanouissement solo est un échec pour Harley Quinn qui est bien en dessous des espérances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.