Titre : ESCAPE GAME

Année de Sortie : 2019

Genre : Thriller

Nationalité : Américain / Sud-Africain

En quelques mots : Surf sans talent sur un buzz

Alors que depuis quelques années se développe la mode des ESCAPE GAME, on va avoir droit à un film centré sur cette activité.

C’est une réalisation d’Adam Robitel qui enchaine ce thriller, un an après la sortie d’INSIDIOUS : LA DERNIÈRE CLÉ. Le scénario a été confié à Bragi Schut et Maria Melnik.

Dans ESCAPE GAME, on retrouve un groupe (Taylor Russell McKenzie, Logan Miller, Deborah Ann Woll, Jay Ellis, Tyler Labine, Nik Dodani et Yorick Van Wageningen) qui va participer à un escape game pas comme les autres.

Faire un film avec comme seul but de surfer sur une tendance, donne rarement un résultat de qualité, et c’est encore une fois le cas avec ce thriller. On nous balance une bande de personnages qui ne sont pas du tout travaillés. Première surprise, Sony Pictures n’a pas choisi ne serait-ce qu’une tête d’affiche pour faire le leader. Aucun n’a déjà fait un film marquant, la plus connu étant Deborah Ann Woll qui était dans les séries Netflix DAREDEVIL, THE PUNISHER et THE DEFENDERS. Il y en a tout de même quelques-uns comme Jay Ellis qui ne s’en sorte pas trop mal. Malheureusement pour eux, on leur réserve des rôles sans grand intérêt. Leur histoire ne sera abordée que très légèrement. Pire, ils sont un ramassis de clichés. Je ne sais pas si entre la petite intello qui a du mal à communiquer, l’homme d’affaires imbu de lui-même, ou encore le geek qui cache son second téléphone, on aurait pu faire pire dans la caricature des personnages. Ce qui est embêtant dans tout cela, est que c’est dur d’avoir de la tension quand les personnages n’ont aucune saveur. On s’en fiche un peu de ce qui va leur arriver. C’est pourtant dommage car le cœur du film, les salles, sont par contre très bien faites. Elles sont construites méticuleusement et les énigmes ne sont pas mauvaises. Sur ce point, je me suis facilement porté au jeu. Mais voilà, le reste est tellement fade. Le récit est plat et les dialogues totalement vides. On ne ressent pas les enjeux. Le pire étant la fin qui part dans un délire pas possible… Une porte pour un second est clairement ouverte mais de manière assez maladroite. Il ne fait cependant pas pire que le film horrifique ESCAPE ROOM sorti en 2017 qui était catastrophique.

ESCAPE GAME souffre d’un manque de peaufinèrent évident qui l’empêche de décoller.