Une robe pour Mrs. Harris – Une chaleureuse histoire de Londres à Paris

Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures

Une robe pour Mrs. Harris : Dans le Londres de l’après-guerre, Ada Harris gagne sa vie en faisant des ménages. Si elle mène une vie très solitaire depuis le décès de son mari Eddie, porté disparu au combat. Ada n’est pourtant pas du style à se plaindre, ni même s’appesantir sur son sort, et pourtant, elle qui se croyait les pieds bien ancrés dans la réalité, est tout à coup submergée par une vague de rêve et d’émerveillement quand elle découvre une magnifique robe signée DIOR, nonchalamment accrochée dans la chambre d’une de ses riches clientes. Elle se surprend alors à penser qu’une si belle œuvre d’art, si pure, si éthérée ne peut que changer la vie de quiconque la possède. 

Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures
Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures

Une robe pour Mrs. Harris

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation d’Anthony Fabian. Il s’agit d’une adaptation du roman de Paul Gallico, Mrs. ‘Arris Goes to Paris, publié pour la première fois en 1958. Celui-ci s’inscrit dans une série de quatre livres. Le scénario a été écrit avec Keith Thompson Olivia Hetreed, et Carroll Cartwright. Cette comédie dramatique britannico-française est sorti le 2 novembre 2022 en salle.

Une immersion dans les années 30

Le luxe n’est pas qu’un simple bout de tissu, il peut être vu comme un accomplissement, voir un rêve. Une idée qui prend un tout autre sens quand le rôle principal est tenu par la chaleureuse Lesley Manville

Cette comédie romantique va nous amener entre Londres et Paris. Elle se déroule dans les années 30. Une époque très bien reproduite. C’est très agréable de déambuler dans les villes à cette époque. Les décors et les costumes sont géniaux. Ils ont été créés par l’oscarisée Jenny Beavan. En revanche, le mélange français-anglais ne marche pas toujours. Le passage d’une langue à l’autre en plein milieu d’une explication laisse perplexe. La langue de Molière a plus été placé pour le charme que dans une logique construite. 

Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures
Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures

Un souffle d’espoir

Il se passe toujours quelque chose dans l’aventure de cette femme de ménage londonienne allant à Paris pour une robe Dior. Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer tant, il y aura des embûches sur le chemin. Pour autant, le contenu reste toujours mignon. On se prend d’affection pour elle. Voir cette dame tout mettre pour réaliser un rêve est attendrissant. Cela donne un souffle d’espoir au spectateur. Quoi qu’il arrive, Ada ne s’arrête pas dans son élan. Elle trouve toujours une porte de sortie. Sur le fond, Une robe pour Mrs. Harris a une portée sociale. La robe Dior est le symbole d’une réussite. En voulant l’avoir, Ana montre que même une prolétaire a le droit à la beauté.   

Que dire de la prestation de Lesley Manville. La Britannique sublime son personnage. Son côté bienveillant lui va parfaitement. Pour venir agrémenter l’histoire, deux Français vont faire leur apparition avec Isabelle Huppert et Lambert Wilson. Leurs rôles sont opposés, mais chacun va apporter à sa façon la “french touch”. La Portugaise Alba Baptista met une dose de douceur en mannequin Dior. Bien que moins présent, Jason Isaacs joue chaque passage à 100% et permet à son personnage de rentrer dans les mémoires.   

Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures
Une robe pour Mrs. Harris | Universal Pictures

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :