L’École est à nous – Le pouvoir aux élèves

L'École est à nous UGC Distribution

L’École est à nous : Virginie Thévenot, une prof de maths un peu spéciale, profite d’une grève générale dans un collège pour tenter une expérience hors du commun avec un petit groupe d’élèves. Elle prend un pari : leur laisser faire ce qu’ils veulent…Une étincelle qui va enflammer les esprits des ados, provoquer une petite révolution au sein du collège et bouleverser leur vie à tous. 

L'École est à nous UGC Distribution
L’École est à nous UGC Distribution

L’École est à nous

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation d’Alexandre Castagnetti qui avait déjà exploré le thème de l’adolescence et de l’école dans respectivement Tamara et La Colle. Il a écrit le scénario avec Béatrice Fournera. Elle avait collaboré avec lui sur Tamara Vol.2. L’École est à nous a été présenté en Avant-premières au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2022. Cette comédie française est sortie le 26 octobre 2022 en salle.

Une autre vision

La Cour des miracles nous avait déjà offert cette année l’idée d’une éducation alternative. L’École est à nous va abonder dans ce sens. 

L’histoire est très entraînante. Le collège est en grève ce qui va permettre à Virginie Thévenot de pouvoir appliquer sa méthode. Rapidement, quand les adolescents prennent les choses en main, le contenu devient riche. On voit comment chacun s’active. Tout cela est dans une ambiance plutôt cool avec beaucoup de passages amusants. Même s’il y aura des protagonistes malveillants, ceux-ci n’auront pas trop d’impact.   

L'École est à nous UGC Distribution
L’École est à nous UGC Distribution

Une belle osmose

Pour mener les élèves, nous avons le droit à une superbe prestation de Sarah Suco. Après avoir enchanté cet été dans La Page blanche, elle met tout son cœur dans ce rôle. On aurait cependant aimé que son personnage soit plus exploré afin de mieux ressentir ses démons intérieurs. Il y a une belle alchimie évoluant avec ses élèves. Ceux-ci sont attachants, mais encore une fois, leur vie n’est pas assez montrée alors que c’est un facteur primordial. Le casting secondaire est une réussite que ce soit, Oussama Kheddam en professeur ou Sofia Bendra et Lili Aupetit en élèves. Jean-Pierre Darroussin est le choix parfait pour faire le directeur.   

Une fin d’un réaliste attristant permet de se rendre compte des difficultés à changer les mentalités. Pour autant, la réalisation ne veut pas nous apitoyer mais montrer qu’il faut se battre pour nos rêves. Même si finalement il y a trop de facilité dans le dérouler, on retient que Virginie apporte un élan indispensable pour faire évoluer les choses 

L'École est à nous UGC Distribution
L’École est à nous UGC Distribution

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :