Vesper Chronicles – Une émouvante dystopie

Vesper Chronicles : Dans le futur, les écosystèmes se sont effondrés. Parmi les survivants, quelques privilégiés se sont retranchés dans des citadelles coupées du monde, tandis que les autres tentent de subsister dans une nature devenue hostile à l’homme. Vivant dans les bois avec son père, la jeune Vesper rêve de s’offrir un autre avenir, grâce à ses talents de bio-hackeuse, hautement précieux dans ce monde où plus rien ne pousse. Le jour où un vaisseau en provenance des citadelles s’écrase avec à son bord une mystérieuse passagère, elle se dit que le destin frappe enfin à sa porte…

Vesper Chronicles | Condor Distribution
Vesper Chronicles | Condor Distribution

Vesper Chronicles

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation du lituanien Kristina Buozyte et du français Bruno Samper. Ils avaient déjà fait ensemble The ABCs of Death 2. Le scénario a été écrit avec Brian Clark. Ce film de science fiction lituano-français sort le 17 août 2022 en salle.

La survie dans un monde détruit

Le film de science-fiction du mois est à mettre au crédit d’une association entre la France, la Lituanie et la Belgique. Un mélange des genres qui fonctionne plutôt bien. Pour cette dystopie, des manipulations génétiques à rallonge ont dévasté l’humanité et les riches se sont réfugiés dans des citadelles. Le contexte est expliqué en quelques phrases de manière très efficace.   

On est plongé avec une jeune fille tentant de survivre. Une histoire très prenante. Déjà, car son personnage est bien exploré. On connaît son passé, la raison de ses douleurs, et ses talents. Ceux-ci vont être bien exploités. On va voir tout son génie. Elle devient très attachante et ses relations avec les différents personnages sont émouvantes. Que ce soit son père ou l’inconnue, ces liens sont très intéressants dans leur construction. Cela va créer plusieurs scènes extrêmement émouvantes. Finalement, c’est plus la partie humaine qui nous prend plus que le côté science-fiction.   

Vesper Chronicles | Condor Distribution
Vesper Chronicles | Condor Distribution

Un grand potentiel

Globalement, le monde est bien pensé, mais ça ne va pas assez loin. On est passionné par tout cet aspect biogénétique, mais il y a un sentiment de légère frustration, car il nous manque des informations. L’idée de partir sur toute cette histoire de plantes est excellente. Cependant, l’univers aurait dû être exploré plus en profondeur. Des notions sont lancées sans qu’on n’aille plus loin. On pense notamment à ces femmes qui récoltent de la ferraille. C’est dommage, car il ne manque pas grand-chose. D’autant plus que la réalisation est très réussite. Les événements s’enchaînent bien avec rythme continu, la photographie est une superbe tout comme la bande originale.   

On peut rajouter à ce constat le casting qui est génial. La jeune Raffiella Chapman joue parfaitement. Rosy McEwen fait penser à Amy Adams dans la justesse de son jeu. Le concept du père à la fois drone et malade offre des interactions intéressantes. Pour faire le méchant, Eddie Marsan a beaucoup d’impact par son talent. Tous les personnages secondaires sont une grande valeur ajoutée.   

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :