Les Affluents – Panorama touchant sur la pauvreté au Cambodge

Les Affluents : Phnom Penh, aujourd’hui. Aspirés par les lumières rutilantes de la ville, Songsa, Thy et Phearum, trois jeunes garçons, en quête d’émancipation, voient leurs rêves de vie facile se télescoper à une société qui oscille entre archaïsme et modernité. Une photographie de la jeunesse cambodgienne, trois portraits aux accents queer et naturalistes qui questionnent les attentes et les désirs d’une génération.  

Les Affluents | Local Films
Les Affluents | Local Films

Les Affluents

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation du français Jessé Miceli. Les Affluents a été sélectionné au Festival de Cannes – Sélection ACID. Ce drame franco-cambodgien est disponible le 16 février 2022 en salle.

Un tour au Cambodge

Le film va aborder la misère au Cambodge. Ce pays d’Asie du sud-est est peuplé d’environ 17 millions d’habitants. Son histoire moderne n’est pas reluisante entre guerre civile et dictature sanguinaire. Depuis l’explosion du tourisme, le taux de pauvreté a certes diminué, passant de 34% à 17%, mais les inégalités sont encore flagrantes. Le seuil est fixé à 2.7$ par jour et par personne. De plus, le pays reste encore très rural et la population grandissante fait que le marché du travail commence à saturer. Les jeunes sont donc en première ligne de la précarité.   

Les Affluents nous propose une histoire touchante, car justement, elle va aborder de plain-pied les problèmes sociaux de ce pays. On va voir comment plusieurs personnes vont être impactées par la pauvreté, soit en voulant s’en sortir ou bien en la subissant. C’est donc en accompagnant ces différents personnages que l’histoire va se dérouler. Durant 90% du film, ils n’auront pas de lien entre eux. Cela peut être perturbant au départ, surtout pour une question de rythme, mais on s’y fait. Il faut dire que chaque axe est intéressant.



Les Affluents | Local Films
Les Affluents | Local Films

J’aime cet article de Les Affluents

Pour observer les inégalités à travers divers personnages

Chaque personnage va être une facette de la misère cambodgienne. Il est aussi important de noter qu’on aura des gens de la ville et d’autres la campagne. Ce panorama complet va être large entre un qui est obligé de se prostituer, un autre devant faire le Uber avec des clients plus ou moins sympathiques et le plus jeune qui doit aller travailler en ville sans avoir son mot à dire. Les acteurs sont globalement d’un bon niveau. Une homogénéité qui aide à bien vivre ce récit.

Il va être extrêmement émouvant. C’est prenant de les voir face à ces difficultés. Ils s’en sortent comme ils peuvent. On espère qu’ils vont tous s’en sortir grandi, mais on se doute dès le départ que les choses ne vont pas fonctionner de cette manière. Heureusement, Les Affluents ne veut pas tomber dans la facilité du dramatique excessif. Le but étant de montrer que même si le chemin est pavé d’embûches, une porte de sortie est disponible. La tâche sera plus dure pour certains que pour d’autres. Ce drame souligne donc aussi l’inégalité de la vie.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :