Action Actuellement au cinéma Drame Policier

La Loi de Téhéran – Le combat contre la drogue en Iran

La Loi de Téhéran : Samad, flic obstiné, met enfin la main sur le parrain de la drogue Nasser K. Alors qu’il pensait l’affaire classée, la confrontation avec le cerveau du réseau va prendre une toute autre tournure…

La Loi de Téhéran

La Loi de Téhéran – Le combat contre la drogue en Iran

C’est une réalisation de l’Iranien Saeed Roustayi qui en a aussi écrit le scénario. Ce film policier a reçu le Grand Prix et Prix de la Critique au Reims Polar, sans oublier sa sélection officielle de la Mostra de Venise 2019.

Depuis sa sortie mercredi, je n’ai vu que des éloges sur ce film et j’en attendais surement trop. En effet, malgré que je l’aie trouvé bien, je pensais avoir mieux.

On ne va pas se mentir, le fait que ce soit un long-métrage Iranien joue beaucoup dans sa hype. En effet, il y a un côté oriental dans son style qui dénote avec le schéma occidental. Pour ma part, j’ai trouvé l’approche par rapport au système policier et juridique Iranien intéressant. Alors certes, cela ne permet pas de se faire une vérité figée à travers un seul film, mais cela donne des pistes. Toute cette partie est relativement bien faite. Déjà dans le fonctionnement de cette brigade luttant contre des malfrats, après la plongée dans une prison aux conditions d’insalubrité effarante, puis enfin pour répondre face au juge. Des procédées bien détaillés.

Par contre, le film veut justement peut-être montrer un peu trop de choses. On va facilement dévier de l’axe principal pour se perdre dans ces thèmes plus secondaires.

L’histoire principale est prenante. Entre la recherche de ce trafiquant notoire, puis la volonté de le faire craquer. L’intensité est bien présente. Dommage justement que les « à côté » ajoutent parfois des passages faisant trainer le tout en longueur. Je pense que se recentrer un peu sur le cœur n’aurait pas fait de mal.

D’autant plus que finalement les personnages principaux policier ne sont pas super bien exploité. On voit leur comportement sans rien connaitre à leur histoire. Il est alors difficile de situer leur moralité, ou leur motivation. Cela n’empêche pas Payman Maadi et Houman Kiai d’être deux excellents acteurs, impliqué dans leur rôle. J’ai le préfére dans sa profondeur est le trafiquant. On le cerne assez bien jusqu’à l’humaniser dans ce qui l’a entrainé sur cette pente du crime. Navid Mohammadzadeh m’a totalement bluffé dans son interprétation.

Voici la bande d’annonce :

Vous pouvez continuer à me suivre sur Instagram , Twitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :