Actuellement au cinéma Aventure Fantastique

The Suicide Squad – James Gunn prend les choses en mains

La prison de « Belle Reve » abrite les pires super-vilains. Ces derniers sont prêts à tout pour sortir, même à rejoindre l’équipe secrète de la Task Force X.

The Suicide Squad

The Suicide Squad

Note : 3.5 sur 5.

C’est James Gunn qui arrive avec son expérience des Gardiens de la Galaxie pour adapter la Suicide Squad crée par John Ostrander en 1987. Ce dixième opus du DCEU est une suite indépendante du film Suicide Squad (2016) de David Ayer.

Alors que le premier avait été mal reçu par la critique, le nom de James Gunn levé beaucoup d’attente pour cette « suite ». On est clairement dans un meilleur contenu même si je n’ai pas eu le coup de cœur que j’espérais.

Je dirais que ce film est un « Divertissement A+ ». On est clairement dans le haut du panier du genre. La pâte de James Gunn est reconnaissable entre mille. Le réalisateur se lâche et cela se voit. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé le charme que j’avais ressenti dans Les Gardiens de la Galaxie et sa suite. En effet, les scènes prises chacune à part sont souvent des réussites totales, cependant, quand on prend du recul, et regard l’ensemble, j’ai eu l’impression que ça manquait de cohérence.

J’ai surtout été dessus par l’histoire de fond qui est un peu bateau. A part un rebondissement au début, c’est linéaire, voir un peu mou en dehors des passages d’actions. Je m’attendais à un ensemble plus punchy, ou à défaut, de plus personnelle. On est dans le pur standard du mapping « super héros » sans qu’un véritable caractère scénaristique se dégage.

Le problème vient aussi des personnages qui ne dégagent pas forcément autant que je m’attendais. Il faut dire qu’on a l’impression que certains sont des photocopies de ceux du premier opus. Alors que Harley Queen et Rick Flagg n’ont pas bougé, le nouveau Bloodsport ressemble étrangement à Deadshot, tout comme Polka-Dot de El Diablo dans son fonctionnement, sans parler de King Shark prenant la place de Killer Croc. Cela sonne comme un petit manque d’originalité. Surtout qu’avec de bon acteur comme Margot Robbie, Joel Kinnaman et Idris Elba, ils y avait possibilité de frapper fort. Heureusement, les capacités de ceux-ci sont super bien exploitées.

La grande réussite reste les scènes d’action explosives. Elles sont jouissives avec de la violence et du sang à souhait. Aucune censure n’a été faites pas James Gunn pour que cela reflète son excentricité.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

%d blogueurs aiment cette page :