Drame

Bonne Mère – Le quotidien d’une femme de ménage dans les Quartiers Nord de Marseille

Nora, la cinquantaine, femme de ménage, veille sur sa petite famille dans une cité des quartiers nord de Marseille.

Bonne Mère

Bonne Mère

Note : 3.5 sur 5.

C’est la seconde réalisation de l’actrice Hafsia Herzi. Le tournage a eu lieu dans le quartier Les Oliviers, là où la Française à grandie. Ce film est présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021.

J’aime ce genre de drame social à la Française. Nous ne sommes certes pas devant un film au niveau d’un Ken Loach mais ce n’est pas une raison pour bouder son plaisir devant ce bon résultat.

Ce drame va nous plonger au cœur des Quartiers Nord de Marseille. On sent réellement une touche d’authenticité à travers l’histoire de Nora. Cette femme de ménage se démène comme elle peut pour faire marcher son foyer. Nous allons être devant la dure réalité économique de ces quartiers populaires. On est dans une description qui essaye d’être le plus juste possible, sans tomber dans les travers exagérés souvent vu.

Le personnage de Nora va être très émouvant. Rapidement, on va se prendre d’affection pour elle. Tous les matins elle se lève aux aurores pour enchainer deux boulots et une fois à la maison. Son côté travailleur force le respect surtout qu’elle ne blâme personne pour sa situation précaire.

La performance de Halima Benhamed pour son premier rôle au cinéma est remarquable. Il faut savoir qu’elle était venue accompagner sa fille Sabrina au casting, mais n’avait pas envisagé d’être dans le film. Finalement, mère et fille dans la vie, vont l’être aussi à l’écran. Cela explique la complicité naturelle entre Halima et Sabrina. Je tiens aussi à saluer la prestation de Mourad Tahar Boussatha.

J’ai bien aimé le travail sur les relations familiales compliqué. Entre trois générations vivant dans le même appartement, l’opacité sur la vie du fils, son autre qui est en prison, et sa fille voulant de l’argent facile, rien n’est facile.

C’est d’ailleurs l’axe autour de cette dernière qui est en trop selon moi. On va un trop loin en comparaison aux autres, et cela sort un peu de la dynamique du film.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

%d blogueurs aiment cette page :