Titre : THE FURIES

Genre : Epouvante-Horreur / Thriller

Sortie : Septembre 2019

Avis global : Pourquoi pas ?

Je pense lancer le concept « A la recherche de la perle horrifique », cette fois je passe par l’Australie avec THE FURIES (2019). C’est une réalisation de Tony D’Aquino qui fait son premier long-métrage.

Dans THE FURIES, on retrouve Kayla (Airlie Dodds) qui va se faire kidnapper et va se réveiller en pleine forêt entouré de tueur.

Ce film est mauvais d’une telle manière que j’ai kiffé le regarder. Surtout qu’il ne dure pas longtemps (1h20) donc c’est assez fun à voir. Par contre deux conseils. Le premier est de ne pas le prendre au sérieux sinon c’est inutile de le mettre. Rien de mieux que de tailler tout ce qu’on voit. Le second, ne pas manger devant car ça coupe rapidement l’appétit. En effet, il est ultra gore. Ce n’est pas la panacée pour tout le monde, mais personnellement j’aime bien. C’est parfois dégueulasse mais ça ne va pas non plus dans le sordide. Voilà, je vous ai dit les gros arguments pour le voir, un exotique film gore. Le début est pas mal du tout avec une certaine intensité, mais ça ralenti dans le rythme au bout d’un moment. Ensuite, on va plus se concentrer sur les « actrices ». Là j’ai commencé à bien rigoler tellement leur jeu est nul. C’est impressionnant car plus elles essayent, plus elles sont mauvaises. Elles en font des tonnes. L’interprétation de Airlie Dodds est ridicule. Linda Ngo aussi met le niveau bien bas. En parallèle des massacres, le réalisateur tente de développer une histoire sans intérêt. On veut voir des morts pas un récit bateau, qui se pense géniale, alors que c’est du déjà-vu. Le pire c’est qu’il essaie de tout boucler en rapidité avant le générique de fin. Résultat, cela fait forcer et c’est du grand n’importe quoi.

THE FURIES se regard pour le délire, rien de plus.