Titre : QUI M’AIME ME SUIVE !

Année de Sortie : 2019       

Genre : Comédie

Nationalité : Française

Avis : Comédie pas mal

Après une année 2018 en demi-teinte, Daniel Auteuil, du haut de ses 69 ans, commence 2019 par la comédie QUI M’AIME ME SUIVE!.

C’est une réalisation de José Alcala qui n’avait pas repris la caméra depuis 2010 et le film policier COUP D’ÉCLAT. Il a écrit le scénario en collaboration avec Agnès Caffin.

Dans QUI M’AIME ME SUIVE !, on retrouve le couple de retraités Gilbert (Daniel Auteuil) et Simone (Catherine Frot). Un jour, cette dernière décide de suivre son amant Etienne (Bernard Le Coq) qui déménage.

Je suis toujours content d’aller voir au cinéma Daniel Auteuil, par moment moins en sortant, mais cette fois-ci, j’ai été plutôt satisfait. On va dire que le film est vraiment coupé en deux parties. J’ai eu un avis très négatif sur la première et très positif sur la seconde. Donc forcément, mon c’est équilibré. Le début est beaucoup trop dramatique. On va voir une comédie et il nous est balancé un mari amer et une femme infidèle dont le mariage explose après 35 ans (de bonheur ?). Le rôle de Daniel Auteuil à ce moment-là était vraiment sombre. Il sera l’homme qui avant était rebelle et maintenant est juste aigri. Durant cette première partie, il n’y avait donc aucun sourire. On assistait à la chute aux enfers de cet homme coincé entre ses soucis de santé, d’argent et de cœur. Heureusement pour nous, la seconde partie va aller de l’avant. Elle commence à se déclencher avec l’arrivée à l’écran du jeune Solam Dejean-Lacréole qui va impulser de la vie. L’humour va enfin prendre sa place dans cette comédie qui commençait à être déprimante. Le duo Daniel Auteuil et Bernard Le Coq parvient à faire des étincelles par leurs affrontements. La tristesse va se transformer en un cynisme efficace. Plus le film avance et plus j’ai rigolé. A la fin, j’ai même eu un ou deux fou rire par les situations incongrues. Pourquoi il a fallu attendre autant pour avoir tout cela ? Par contre, le personnage de Catherine Frot m’était très antipathique. Moins je la voyais, mieux je me portais. Elle complète assez mal ce trio.

QUI M’AIME ME SUIVE ! mais seulement si vous êtes prêt à endurer le commencement cafard.

Publicités